• Episode 4 : Sans famille

     

    ÉPISODE 4 : SANS FAMILLE

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    Après avoir parlé à la mini fantôme, Al et moi nous sommes mis à la recherche de la petite Riko. Mais malgré le portrait robot que nous avions d'elle et quelques informations nébuleuses de localisation, elle était introuvable. A croire qu'elle n'existait pas... Ou du moins, on finissait par se demander si la petite en question n'était pas invisible à nos yeux... que ce soit par magie ou si la demoiselle était déjà elle-même un fantôme.

     

     

     

    Nous avons donc mis en place un conseil de guerre avec Guidry pour trouver une solution.

     

     

    - Avec les cartes, ça a donné quoi ?

    - Ça parle d'endroits avec pleins de monde, donc a priori on aurait dû la trouver dans une des villes environnantes.

    - J'ai appelé les écoles également et aucune petite à ce nom. C'est louche quand même...

    - Vous croyez que le fantôme vous aurait menti ?

    - De mon ressenti, elle me semblait sincère.

    - Pareil. Oh mais je suis con des fois. J'ai une idée !

    - Si tu en as une en stock, je suis preneuse. J'en ai mal à la tête de chercher à l'aveugle.

    - Si on a du mal à la trouver, il faut l'amener à nous.

    - Et comment tu veux faire ça ?

    - Avec un sort pardi ! (écrit vite fait) Voilà !

    - (regarde) Mais il faut être quatre... Nous ne sommes que trois avec Guidry.

    - T'inquiète, j'ai un quatrième sous la main.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    Je pensais qu'il parlait de Caleb qui, même s'il n'était pas autant versé que Al dans les arts magiques, se débrouillait pas mal vu son ascendance avec la première éveillée. Mais au lieu de ça, Al a demandé l'assistance d'un de ses nombreux serviteurs. Et ce veilleur était plutôt une servante qui répondait au « doux » nom de Bonehilda.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - Faust le hanteur a-t-il besoin de mes services ?

    - Hey salut Bonnie ! Tu arrives pile au bon moment. Je te présente Guidry.

    - Madame... Ravi de faire votre connaissance. Vous êtes ravissante.

    - Quel charmeur. Il me plaît bien. Par contre, je ne connais pas la demoiselle.

    - C'est Lamé, mon épouse.

    - Oh, c'est vous la nouvelle reine.

    - (gênée) il paraît oui...

    - C'est étrange... vous avez une aura très lumineuse pour une reine du bas-astral.

    - J'ai toujours aimé les femmes lumineuses.

    - Que puis-je faire pour vous maître ?

    - Un petit rituel pour amener quelqu'un à nous, ça te branche ?

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - C'est parti. On se concentre.

    - On est censé faire quoi ?

    - Penser au résultat final. Je vous conseille tous de visualiser Lamé et moi qui rencontrons la petite.

    - Ça devrait le faire.

    - Au fait, Bonnie, évite de...

    - Hiiiii !

    - Trop tard... désolé chérie.

    - Faites-moi descendre ! Avant que je ne tombe moi-même de cette chaise volante !

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    Très vite, j'ai soupçonné « Bonnie » de l'avoir fait exprès... Elle avait une façon de se comporter avec mon veilleur qui ne laissait aucun doute sur son attirance pour lui. En même temps, je ne peux pas la blâmer. En forme humaine ou de Néphilim hybride, Al était très clairement à son avantage.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    Bonehilda faisait partie des veilleurs les plus fidèles de Albrecht depuis son accession au trône, avec Méphistophélès et Dominion. Il y avait évidemment pleins d'autres veilleurs loyaux, mais on devait se méfier d'une minorité qui s'était ralliée à la cause du demi-frère de Al : Malkith. « Bonnie », comme la surnommait affectueusement Al, était un veilleur serviable et coquet. Elle aimait bien prendre soin d'elle, enfin... du peu qu'il restait d'elle.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

     

    Il a été vite clair pour moi qu'elle ne m'aimait guère... Elle passait le plumeau entre Al et moi dans le canapé entre-autre exemple. Elle allait même jusqu'à demander si « Faust le hanteur » n'avait besoin de rien alors qu'on était « tranquille » (traduisez : « occupés romantiquement parlant ») dans notre tente. Moi qui avait déjà peur d'elle, je peux vous dire que je faisais en sorte qu'elle ne me vide ni de mon énergie, ni qu'elle ne profite d'un moment d'inattention pour m'envoyer de l'autre côté.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    Quand Mimsy est venu y mettre son grain de sel et conseiller à Albrecht de ramener Bonehilda « chez elle », je n'ai pas pu cacher mon soulagement. Clairement, je n'en pouvais plus de vivre sous tension H24. « Bonnie » est donc repartie gentiment dans le bas-astral et il était urgent que mon chéri et moi, on sorte un peu le nez de Forgotten Hollow et de cette maison hantée.

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    Nous sommes donc partis à San Myshuno, au quartier de la mode, pour passer un bon moment en couple, Caleb préférant se reposer pour son rencard de nuit. Al a absolument souhaité aller au bar à karaoké. Ça a été un supplice pour les oreilles puisque, dans cette partie, il faut tout reprendre à zéro niveau compétences. Mais comme vous pouvez le voir, Al, qu'il chante bien ou mal, il en a rien à faire. Tant qu'il s'amuse, c'est le principal.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    J'aurais pu avoir ma dose de fun si Albrecht n'avait pas autant insisté pour que j'aille chanter aussi... Encore en duo, ça aurait été cool. Mais seule ? Hors de question. Mais qui s'est retrouvée à prendre le micro et chanter ? Je vous le donne en mille...

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

     

    En même temps, quand votre amoureux vous regarde comme ça, comment voulez-vous lui dire non ? Si vous avez la recette pour ne pas céder face à ce regard, je la veux bien, parce que jusqu'à maintenant, j'ai jamais réussi à lui refuser quoique ce soit...

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    Après m'être totalement ridiculisée, nous avons commandé un bon plat au resto du coin. J'en avais marre de ne me nourrir que de sucre ou de chips et clairement, les plats exotiques et épicés manquaient à Al. Il a grandi avec la bonne cuisine épicée de mon beau-père Meinhard et Al affectionnait tout particulièrement mes crevettes au curry et lait de coco. Alors, autant dire que nous nous sommes jetés sur notre assiette. Enfin, du mieux que je pouvais avec des baguettes avec lesquelles je n'avais pas l'habitude de manger... Une occasion en or pour Al qui aime taquiner son petit monde...

     

     

    - (petite voix) Vilaine crevette. Viens ici, je t'aurai ! Mais viens ici j'ai dit ! Pff, je n'y arrive pas !

    - Mais tu fais quoi là ?

    - J'essaie de manger, mais ma nourriture refuse de rester entre mes baguettes.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - Houla... Ce regard de tueuse...

    - Si tu ne veux pas mes baguettes dans ta tronche, je te conseille d'arrêter de te moquer.

    - Tss, comme tu es susceptible. Je te trouve mignonne à t'énerver comme ça, avec ta petite voix.

    - Tu ne fais que me taquiner... constamment... tous les jours.. Je sais que Charlie et Jamal te manquent, mais je ne suis pas un punching ball, ok ?

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - ça veut donc dire que je dois faire comme avec Luna ? Être le parfait gentleman gentillet, serviable et calme ?

    - Tu as des qualités indéniables, mais tu n'es pas parfait. Ce serait ennuyeux sinon...

    - J'espère bien. Si je ne suis plus avec elle, c'est bien parce qu'avec toi, je peux être totalement moi.

    - Je dis juste que tu abuses un peu le trait parce que Charl...

    - Charlie et nounours ne me manquent absolument pas.

    - Tu peux me le redire en me regardant droit dans les yeux ?

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - (soupir) Je ferai attention à être moins chiant.

    - Je fais beaucoup d'effort pour ne pas tout mal prendre avec mon hypersensibilité. Je préfère te rappeler mes limites.

    - Je sais... Je suis désolé.

    - C'est normal qu'ils te manquent tu sais.

    - Ils ne me manquent pas. Ce sont des traîtres ! Y'a que Cal' qui a pensé à venir me voir...

    - Ah... Pour leur défense, je n'avais pas pensé à les installer de suite dans la partie.

    - Ouais, mais depuis, ils auraient au moins pu faire un coucou à Forgotten Hollow. Si ça se trouve, ils sont mieux sans moi.

    - Charlie doit s'ennuyer ferme oui. Avec qui pourrait-il se disputer ?

    - Caro me manque aussi. Et Myri... Lolo...

    - Ah... j'ai oublié de les installer aussi. Je suis désolée.

    - C'est bon, tu ne peux pas penser à tout, surtout pour une partie test.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - Enfin si tu veux, je peux tenter d'appeler les deux lascars.

    - Laisse-leur de l'air un peu. Dès que je vais les croiser, ils vont regretter de m'avoir recroisé.

    - Oh sûrement.

    - Hey dis donc, ça a l'air bon ce que tu as là.

    - Ce sont des nems monsieur.

    - Houla, pas de monsieur. Je suis jeune encore.  Tu me rediras monsieur quand j'aurai 50 balais et les cheveux argentés à force de siphonner l'énergie de tout le monde.

    - Siphonner ?

    - Al... fais un peu attention à ce que tu dis.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - Moi c'est Albrecht. Albrecht Faust. Mais tu peux m'appeler Al.

    - Tu as un nom pas commun.

    - Ouais je sais. Et toi, tu t'appelles comment ?

    - (timidement) Je...

    - Al... tu intimides la petite.

    - Mais non. Si tu ne me le dis pas, je vais devoir deviner.

    - (sourit) ça peut être rigolo

    - Hmm... Je dirais... Riko !

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

     

    - Ce n'est pas mon prénom, mais mon surnom. Waw, tu es super fort !

    - Mais oui, tu es super fort... Comment tu as fait ?

    - Le hasard... j'ai tenté le coup. On l'a trouvée, enfin !

    - Oh non, vous êtes de la protection de l'enfance ?

    - De quoi ? J'ai une tête à travailler là-dedans ?

    - Non mais... C'est curieux que vous ayez deviné...

    - C'est parce qu'il possède des supers pouvoirs.

    - N'est pas médium qui veut.

    - Je vois ça oui... Même pas fichu d'avoir deviné avec ton pouvoir.

    - Oh ça va... Je ne suis pas Dieu non plus.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    - Tu aimes souvent te balader seule en ville ? Tu me parais petite. Tu as quel âge ?

    - J'ai 7 ans.

    - Ça peut être dangereux. Tu devrais faire gaffe.

    - Dis celui qui se baladait dans Windenburg seul à même pas 5 ans... et qui prenait le bus pour aller voir Charlie à Newcrest...

    - Entre ces deux bourgades et San Myshuno, il y a une marge niveau danger quand même.  Dans une grande ville comme ça, c'est dangereux point.

    - (timidement) Je... Je ne suis pas seule.

    - Où sont tes parents ? A moins que tu les ais rétréci et mis dans tes petites poches, je ne les vois pas.

    - Mes parents m'ont donné de l'argent pour que je puisse me prendre un goûter pendant que je les attends. Ils travaillent beaucoup.

    - Mouais...

    - Rha, mais ! Viens ici petit maki ! Je t'aurai !

    - Ton amoureuse ne sait vraiment pas utiliser des baguettes.

    - Non... Elle a deux mains gauches. C'est pour ça.

    - Oh toi !

    - (esquive) Faut apprendre à viser aussi.  C'est bête, tu vas devoir manger le reste avec tes doigts.

    - Tu m'énerves !

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

     

    - Je vais vous laisser entre amoureux.

    - Oh mais tu peux rester.

    - J'ai fini de manger mes nems sucrés. C'était sympa de vous rencontrer. Vous êtes gentils. Vos enfants ont bien de la chance.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - On n'a pas d'enfants.

    - Ah bon ? Vous devriez. Je suis certaine que vous seriez de super parents. A plus !

    - Salut Rico. Mais... tu n'as pas dit ton prénom.

    - Je m'appelle Corinna.

    - Alors, à plus tard Corinna.

    - Tu m'avais caché que tu t'y prenais aussi bien avec les enfants.

    - J'ai toujours adoré les gamins. Surtout les écorchés de la vie comme moi.

    - Qui te dit qu'elle est mal cette petite ?

    - L'intuition... Son histoire de parents qui travaillent et qui la laisseraient seule comme ça, en rue... puis, ce qu'elle a dit sur la protection de l'enfance. Soit elle est à l'orphelinat, soit elle doit se débrouiller seule pour éviter de finir là-bas... ou d'y retourner.

     

     

     

    Episode 4 : Sans famille

     

    - Du coup, on fait quoi ?

    - On va la remettre sur notre chemin jusqu'à ce qu'elle avoue.

    - C'est bien beau, mais on fait quoi si elle est seule ?

    - On la prend avec nous. Enfin, si tu veux bien.

    - J'ignorais que vous vouliez agrandir la famille monsieur Faust.

    - J'ai toujours rêvé d'une famille nombreuse.

    - Et si en attendant, on rentrait s'entraîner ?

    - C'est tentant. Ça te dit un pique-nique dans la nature à Forgotten Hollow avec un plat à emporter du coup ? Avant de finir sur une note romantique. J'ai encore faim...

    - Tu viens de manger.

    - Si on doit s'entraîner à faire des gamins, crois-moi que je vais avoir besoin de force.

     

     

     

    ( à suivre...)

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Heidi
    Mercredi 10 Février à 02:02
    Quel plaisir de plonger dans l'histoire, j'adore❤️
      • Mercredi 10 Février à 18:34

        Merci pour ton petit mot <3

    2
    Mercredi 10 Février à 09:19

    J'aime beaucoup ce chapitre ^^. Et tout cet amour entre Al et Lamé, c'est trop mignon ^^.

    Je ne pensais pas que Bonnie serait aussi intrusive et jalouse. On en apprend tous les jours dis donc. Quel charmeur cet Al. 

    La petite Corinna me fait de la peine, ainsi toute seule. J'espère qu'Al et Lamé vont pouvoir l'adopter...avant d'en faire des naturels sarcastic. (tu vas essayer ou pas dans cette partie ?^^)

    En tout cas, on voit que tu t'amuses bien. Deviendrait-tu accro au gameplay ? he

      • Mercredi 10 Février à 18:38

        Écrire ce chapitre était bien amusant.

        Faut composer avec les serviteurs de Al ^^ (dans l'histoire, il y a Méphisto et Dominion, faut d'ailleurs que je lui crée sa forme de chat).  Du coup, vu qu'on invoque Bonehilda, j'ai eu l'idée d'en faire un veilleur.  Elle est rigolote.  Elle danse partout et se fait tout le temps belle XD

        Pour Corinna, dans le jeu, elle est installée avec une adulte, mais clairement... Elle est toujours toute seule.  Du coup, je vais mettre la main sur elle XD (oui, je vole des enfants dans mon jeu, même pas honte lol)

         

        J'ai pas eu l'occasion de rejouer encore.  Je m'étais pris une grosse semaine de pause aussi où j'ai fait que jouer le soir et le week-end.  Là, le quotidien a repris et le soir, je suis souvent trop KO pour allumer mon jeu (flemme...)  Faut que je change de coupe à Lamé (si je trouve quelque chose de potable en coupe courte/mi-longue.

      • Mercredi 10 Février à 20:59

        Au moins dans le jeu, tu peux satisfaire ton envie de fun capillaire ^^. 

        Et moi aussi, en ce moment, le soir j'ai la flemme d'ouvrir mon jeu (en même temps, toute la journée sur l'ordi pour le travail, le soir je n'ai plus envie). 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :