•  

    ÉPISODE 2 : AU-DELÀ DU PORTAIL

     

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Sur le chemin du retour et une bonne partie de la soirée, j'ai tenté de mettre en garde mon veilleur que s'il devenait sorcier, il pouvait faire une croix sur une vie de vampire. J'ai eu pour toute réponse un haussement d'épaules désinvolte et son sourire en coin habituel. En gros, il savait bien que s'il voulait vraiment devenir un vampire, je trouverais un moyen pour que ça soit le cas. Qu'il est malin...

     

    A court d'arguments (et surtout parce que je voyais que ça ne servait plus à rien de le dissuader), je suis partie me coucher. Ma tête de bois adorée a passé la nuit dehors, à profiter du silence de Forgotten Hollow. Je suppose que l'excitation de devenir réellement un sorcier dans le jeu n'était pas étranger à cette difficulté à trouver le sommeil, enfin plus que d'ordinaire (puisque, je le rappelle, monsieur est insomniaque depuis le décès de sa maman).

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    N'en pouvant plus d'attendre, Al est venu me lever... à 5h du matin. Oui, vous lisez bien... 5h du matin ! Autant vous dire que je l'ai envoyé bouler avec des "hmm, laisse-moi dormir !", mais monsieur m'a sorti qu'après la lecture de "Miracle Morning", ce serait bien que je mette tout ce que j'ai appris en pratique. Je crois que je vais arrêter de lire des livres de développement personnel...

     

    En attendant que je déjeune et que je me prépare, ma moitié d'ombre est parti faire un footing pour calmer son excitation. Bon, en vrai, excitation ou pas, monsieur part courir très tôt quasi tous les matins. Al et le footing, c'est un peu comme les gens qui viennent de se lever et leur café. Faut pas lui parler tant qu'il n'a pas sa dose d'endorphine.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Alors, je ne sais pas comment Al fait... mais arrivés à Glimmerbrook, il avait encore un tas d'énergie pour courir dans tous les sens, avec moi qui essaie tant bien que mal de suivre. En vrai, je n'ai pas suivi du tout... J'ai abandonné après quelques foulées... Enfin ça, c'est de ma faute aussi. Qui c'est qui a téléporté Al et Lamé à l'autre bout de la map (et donc du portail) de la ville. C'est moi... Bref, ça n'a pas empêché mon veilleur de courir quelques kilomètres pour trouver ce que nous étions venu chercher.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Waw, c'est ça le portail. C'est cool en vrai ! Mémé, viens voir ! (se retourne) Lamé ? Bon, je crois que je suis bon pour prendre ma forme sombre pour aller la chercher.

     

    Qui c'est qui n'a pas aimé d'être dématérialisée et de devoir se déplacer par l'ombre ? C'est moi évidemment...

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Après toutes ces péripéties, nous avons passé le portail. Nous étions enfin arrivé au monde magique.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - C'est ça le monde magique ? Mouais...

    - Ne fais pas ton difficile.

    - Non mais tu as vu l'académie ? Poudlard, ça, c'est une véritable école de magie.

    - Oui bon... j'ai compris... j'ajoute ce bâtiment à la liste de ceux à rénover.

    - Je suis certain que tu en feras quelque chose de top.

    - Ne mets pas trop d'espoir en mes talents de décoratrice s'il te plaît.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Assez perdu de temps, il faut que l'on trouve un des trois sages. Tu sais qui ils sont ? Lamé ? Ça va ? Tes joues sont toutes rouges.

    - Oui... Il faut que tu évites de lancer ce genre de regard.

    - Quel genre ? Comme ça ?

    - Ô misère... Arrête ça.

    - Et me passer d'un de mes plus grands pouvoirs ? Certainement pas.

    - (soupire) Il y a trois sages : Simeon, El Faba et Morgyn.

    - Morgyn... comme notre Morgyn, alias Les' ?

    - Non... juste M...

    - Oh, je suis trop content ! Tu l'as installé dans notre partie. Tu es merveilleuse Lamé ! Deux génies du mal enfin réunis, youhou !

    - Euh... Al, je viens de te dire que...

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Vous pensez vraiment pouvoir parler à maître Ember ? Vous avez de l'espoir.

    - Bien sûr qu'il va nous parler. Il est un peu là pour donner des pouvoirs non ?

    - (ricane) vous vous êtes regardés ? Vous n'avez pas l'étoffe d'être des sorciers. Alors, soyez gentils. Prenez le portail et ne revenez jamais.

    - Pas l'étoffe ? Hey, tu parles au fils de Lucifer j'te ferais dire !

    - Lucifer ? Je ne vois pas qui c'est...

    - Comment ça tu ne vois pas qui c'est ? Non mais, ils vous apprennent quoi dans cette académie ?

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Je n'ai pas envie de discuter plus avant avec une sous-espèce.

    - Lamé...

    - Oh non, je connais ce regard. C'est n...

    - Allez, dis-oui. Faut que je lui apprenne à respecter Albrecht Faust.

    - Je n'ai pas de temps à perdre avec un bête humain.

    - "un bête humain". Elle nous a insulté. Malheureuse ! Je te jure que si tu ne t'excuses pas tout de suite, je te pends par les pieds dans le vide intersidérale, c'est clair ? Hey, reviens !

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Elle l'aura voulu...

    - Albrecht, l'académie, c'est juste là.

    - Il faut que je lui donne une bonne correction ! Jamais on ne se permettrait de prendre de haut un non-éveillé. Ça ne se fait pas !

    - Al...

    - ça prendra juste quelques minutes.

    - Tu ne penses pas que tu aurais un meilleur avantage si tu obtiens tes pouvoirs ?

    - (se retourne) Tu doutes de mes capacités, c'est ça ?

    - Non. Je dis juste qu'avec des pouvoirs en plus, tu t'amuserais mieux.

    - (réfléchit quelques secondes) Mais c'est que c'est pas bête du tout. Je t'ai déjà dit que tu étais merveilleuse ?

    (sourit) Je sais.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Al a fait demi-tour plus vite que son ombre pour trouver Morgyn (alias Lestat dans notre univers) qui, bien évidemment, était ravi d'avoir un nouvel élève. Enfin moi, à sa place, j'aurais hésité quand même... Albrecht était adorable, mais sa loyauté était à double tranchant. La plupart du temps, on pouvait compter sur lui. Mais si on lui laissait entrevoir qu'il pouvait prendre le pouvoir, là, il était capable de tous les coups bas pour se hisser en haut de l'affiche. Il était à parier que Al envisageait déjà toutes les possibilités pour devenir le grand maître à la place du grand maître.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    De mon côté, j'en ai profité pour devenir sorcière également. Je me suis dit que lancer quelques sorts pourraient s'avérer pratique pour la vie quotidienne. C'est donc tout naturellement que je suis allée voir Simeon (alias Caïn dans notre univers) pour apprendre les rudiments de la magie pratique.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Mais devenir des sorciers allait être moins une partie de plaisir que je ne le pensais. La plupart des autres sorciers étaient très hostiles à notre égard. Pour ma part, j'ai choisi de faire comme si de rien n'était, comme à mon habitude, et de sortir mon plus beau sourire. Je savais bien que ça finirait par en dérider quelques-uns. Par contre... Al, c'était une autre affaire... Monsieur ne supporte pas l'impolitesse, l'irrespect et la méchanceté. Alors autant dire que certains ont déjà appris qui était Albrecht Faust. Ce n'était pas faute de les avoir prévenus...

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    La première qui allait en faire les frais, c'était la pimbêche blonde qui nous avait catalogués de "sous-espèce". Al a sorti sa fidèle craie et sa panoplie de connaissance sur la magie du chaos pour s'amuser un peu à ses dépends. Et rien de mieux que ce magnifique cercle en pierre pour décupler sa magie, déjà très efficace d'ordinaire. A mon humble avis, elle a dégusté...

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Mon petit ange lumineux s'amuse à jouer à la sorcière. Comme c'est mignon.

    - Oh non... Al... qu'est-ce que tu as encore fait ?

    - Mais rien du tout.

    - Tu as la voix du veilleur satisfait. Et certainement le sourire qui va avec...

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Tu ne vas pas te mettre à faire comme mon père.

    - Quand on te connaît très bien, tu es prévisible. Je suis désolée de te l'apprendre.

    - Il n'y pas plus imprévisible que moi. 

    - Là, même sans te regarder, je sais que tu fais la tête.

    - Même pas vrai. Mais... qu'est-ce que tu fais là ?

    - Je fais des expériences.

    - Sans vouloir t'offenser, je sais que tu cuisines bien mais de là à faire des potions. Tu ne sais même pas reconnaître une plante ou un champignon vénéneux.

    - Je peux apprendre figure-toi.

    - Tu n'as jamais rien retenu de nos sorties en forêt. Sois sérieuse un peu. La nature et toi, ça fait deux.

    - (boude) Vilain Corbeau.

    - Je suis peut-être vilain, mais ta potion a une drôle de couleur. C'est censé être quoi ?

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Je ne sais pas. Hey, pas touche !

    - J'en prends une fiole pour en faire goûter à la pimbêche. Si jamais elle recommence, elle testera ta potion.

    - Je viens d'avoir une notification me disant que c'est une potion qui vise à remonter tous les besoins. Si tu penses la punir avec ça...

    - Tu as réussi une potion ? Il va pleuvoir.

    - (le menaçant) Vire de ma vue avant que je ne t'utilise comme ingrédient.

    - Tss, comme tu es susceptible.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Après avoir exploré l'académie (plutôt très vide, faut se l'avouer), nous sommes enfin tombés tous les deux sur un visage amical : Minerva Charm. Comme quoi, j'avais eu du nez de m'en faire une amie. Cela nous permettait d'avoir une alliée parmi les sorciers de l'académie. De plus, Minerva était une sorcière expérimentée. Il était à parier qu'elle pourrait nous apprendre énormément de choses.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Minerva n'était pas un grand maître, mais son statut de sorcière de naissance lui permet de prendre sous son aile quelques apprentis. Elle en profita pour nous présenter l'une d'entre-elles.

     

    - Ah Marina. Viens ici ma petite. Lamé, Albrecht : je vous présente Marina, une des mes apprenties.

    - (sèchement) Salutations.

    - Albrecht Faust, enchanté.

    - Faust ? J'ai déjà entendu ce nom quelque part.

    - J'espère bien. Je suis le descendant du célèbre Johann Georg Faust.

    - De qui ?

    - Non mais sérieux. On vous apprend quoi dans cette académie ? Si vous me dites que vous ne connaissez pas Eliphas Levi, ni Aleister Crowley ou la grande Héléna Blavatsky, je vais en toucher deux mots aux sages.

    - Si nous ne les connaissons pas, c'est qu'ils ne doivent pas être de grands sorciers.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Sacrilège ! Ce sont les plus grands occultistes que le monde ait jamais connu !

    - Albrecht, s'il te plaît...

    - Vos connaissances doivent être erronées.

    - Hmm... ça te dit de comparer mes connaissances erronées aux tiennes ?

    - Oh non, Al... arrête s'il te plaît.

    - Les comparer de quelle façon ?

    - Je pensais à un petit duel amical.

    - Votre mari n'est pas un fou ?

    - Oh si... très...

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Albrecht Merlin Faust, vous allez arrêter tout de suite !

    - Sûrement pas. Je vais leur montrer à tous ce que je peux faire avec mes connaissances erronées.

    - Cette fierté mal placée ! Charlie et toi, vous faites la paire !

    - Honneur à la demoiselle.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Mais oui, "Faust", je me souviens. Je sais qui tu es !

    - Ah quand même.

    - Tu as fait du mal à mon amie. Tu vas le payer.

    - Ton amie... Si tu parles de la pimbêche blonde, elle l'avait cherché.

    - Tu vas déguster sous-espèce.

    - Oh, elle insulte Albrecht Faust. Malheureuse !

    - Marina, vous avez l'air bien gentille, mais je vous avais prévenu de ne pas le chercher... Je vous aimais bien.

    - Je vous conseille de préparer une potion pour requinquer votre précieux mari. Je m'en vais lui donner une bonne correction.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - (rire) c'est tout ce que tu peux faire ?  Dis-moi que tu peux faire mieux Sis'

    - Mais... comment tu as pu parer ça ?

    - J'ai plus d'un tour dans ma manche. A mon tour.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Mais... qu'est-ce que c'est que ça ?

    - Mes connaissances erronées. Je vais te montrer la puissance de l'union du pouvoir de l'ombre et de la lumière.

    - Mais que... tu viens seulement d'obtenir tes pouvoirs.

    - Albrecht Faust possède quelque chose que tu n'as pas.

    - Et quoi ?

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - Le talent !

    - Ton excès de confiance va finir par te jouer des tours chéri.

    - Mais non... Je gère.

    - Je... Je ne vais pas tenir.

    - Alors... Ma femme et moi, nous sommes toujours des sous-espèces ?

    - Tu attends quoi au juste ?

    - Des excuses... Et de ne plus jamais entendre ni toi, ni les autres sorciers, insulter le genre humain.

    - Plutôt mourir !

    - Oh, ça peut s'arranger ça.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - ça suffit tous les deux !

    - Mais qu'est-ce que tu fous ? J'étais entrain de m'amuser.

    - Tu m'as obligée à intervenir. Dans les âmes immortelles, tu es bien plus mature et responsable que ça.

    - Bah là, j'ai envie de me lâcher un peu.  Tu veux te battre avec moi, c'est ça ?

    - Je n'ai pas peur de vous monsieur Albrecht Faust. Maintenant, tu arrêtes.

    - Pff, c'était à moi de lui donner une correction. Regarde ce que tu as fait...

    - Comment ça ?

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - (paniquée) Oh non non non... Marina...

    - Je crois que tu l'as atomisée avec ton bouclier. Waw, trop cool !

    - Cool ? Non, ce n'est pas cool !

    - Si ça se trouve, en voulant la sauver, tu l'as tuée...

    - Ce n'est pas drôle ! Marina, vous allez bien ?

    - Gnia...

    - Oh non, Albrecht Faust est triste... Elle est vivante.

    - Une chance qu'elle est vivante !  Je ne me le serais jamais pardonné si je l'avais tuée.

    - Je ne suis pas certain que devenir sorcière était une bonne idée. Vu ta maladresse.

    - (le menaçant avec sa baguette) Mais tu vas te taire oui !

    - (petite voix) Ok...

    - (hébétée) Je...

    - Marina ? Dites quelque chose.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    - (se relève) Je... suis... désolée.

    -  Bravo chérie. Tu as réussi là où j'ai échoué. La prochaine fois, c'est toi qui lui donnera une correction.

    - C'est toi que je vais corriger si tu continues à parler...

    - J'ai l'impression d'être cassée en milles morceaux.

    - Si vous voulez, j'ai une potion pour vous remettre d'aplomb.

    - (terrifiée) Vade Retro ! Je ne veux plus rien qui vienne de vous, c'est clair ?

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Autant dire que notre journée à Glimmerbrook fut largement plus périlleuse que les jours que nous avons passé dans la maison hantée. Mais c'est le sourire aux lèvres et entièrement satisfait que Albrecht est rentré à Forgotten Hollow. J'étais heureuse de le voir comme ça, même si... très clairement, j'avais créé un monstre... Il avait les moyens de jouer les plus mauvais tours... Après, Al avait du sang de gardien en lui qui, je le savais, contrebalancerait ses instincts sombres.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    En ce qui me concernait, c'est beaucoup plus légère que je me balade désormais dans la vallée des vampires. Je savais que si l'un ou l'autre venait à m'attaquer, il me suffirait de sortir ma baguette magique pour les mettre à terre. Ils allaient apprendre à se méfier de Lamé Little.

     

    Episode 2 : Au-delà du portail

     

    Pour autant, ces pouvoirs nouvellement acquis ne me seraient d'aucune aide contre des esprits qui vivent sur un autre plan.   Si une séance devait mal tourner, nous n'aurions que peu de moyens pour les gérer.  L'idée d'être à la merci d'esprits qui peuvent nous toucher à loisirs ne me plaisait guère.  Il nous fallait donc redoubler de prudence lors de nos prochaines expériences spirites. 

     

    (à suivre)

     


    5 commentaires
  •  

    EPISODE 1 : CAMPING

     

     Episode 1 : Camping

     

    Ce n'est que la seconde nuit que notre coloc' fantomatique s'est montré à nous. Il a dit s'appeler Claude René Duplantier Guidry. Il nous a confié que, de son vivant, il était passionné par les cultures anciennes. Il a pas mal bourlingué et croisé sur son chemin des phénomènes étranges, qui ont fini par le passionner également. Lors de son passage de l'autre côté (traduction : à sa mort), il a décidé de devenir guide et d'aider les personnes qui avaient des talents particuliers pour communiquer avec l'au-delà.

     

    Évidemment, Albrecht et Guidry ont sympathisé très vite. Il faut dire qu'ils avaient quelques trucs en communs. La chose la plus évidente était leur amour des couvre-chefs et de la mode. Mais aussi leur propension à user de leur bagout pour charmer leur monde.

     

    Episode 1 : Camping

     

    Guidry avait beau être adorable, je n'étais clairement pas rassurée la nuit dans la maison. En journée, c'était plutôt tranquille. Mais la nuit, entre les bruits de pas sur le plancher, les fenêtres qui s'ouvrent toutes seules, la sensation d'avoir une main qui passait dans mes cheveux et les rires d'enfants (le truc le plus flippant du monde !), je peux vous dire que je n'en menais pas large.

     

    Al, évidemment, n'avait peur de rien. Je me demande même si c'était vraiment judicieux de récolter 8000 points d'aspiration pour lui prendre le trait courageux... Il garde toujours le sourire et j'ai dû le voir avec un moodlet effrayé une fraction de seconde sur la journée.

     

    Autre point désagréable pour moi... mais là, c'est de ma faute aussi. J'ai fait un beau salon et un magnifique bureau en haut où on peut méditer, peindre ou faire du spiritisme. Mais qui a eu la flemme de faire une extension de la maison avec cuisine, salle de bain et chambre ? C'est moi... Al avait pris de quoi grignoter (enfin, rien de bien sain vous pensez bien. On était plutôt sur des bonbons, des paquets de biscuits et des barres de chocolats). Un bon repas chaud n'aurait pas été de refus et je rêvais surtout d'une bonne nuit de sommeil dans un lit tout moelleux et doux lovée dans les bras protecteurs de Albrecht, ainsi que d'une bonne douche. Sur ce dernier point, Al était totalement d'accord (coquet comme il est) et pendant que je m'étais endormie sur le canapé, il était parti me préparer sa "surprise".

     

    Episode 1 : Camping

     

    Dehors, Al est tombé sur la créature la plus mignonne au monde. Pour la petite anecdote, mes filles (qui me regardent jouer) l'appellent "Coco-Couette". Ce qui a déclenché une vague d'hilarité chez Albrecht... vous pensez bien... Déjà qu'il passe 80% de ses journées dans l'émotion très joueur et à se calmer devant le miroir. Bref, je m'égare. Je disais quoi moi déjà ?

     

    Episode 1 : Camping

     

    Ah oui... Bref, Al a croisé "Coco-Couette" qui, même s'il était ultra adorable, était vraiment bruyant. Le petit spectre avait une voix désincarnée digne des plus grands films d'horreur, qui résonnait partout dans Forgotten Hollow (en plus du vent qu'il y avait dehors et des hurlements de loup-garou... qu'on a jamais vus, mais qu'on entend quand même). Sans compter sa propension à être farceur. Vous pensez donc bien que Al et le petit Coco ont fait ami-ami très vite. Ils ont parlé une bonne partie de la nuit, pendant que Coco aidait Al à installer son système D pour que nous puissions survivre sur ce terrain.

     

    Le lendemain matin, au réveil, je ne trouvais pas Al. Panique à bord ! Au lieu de penser tout rationnellement qu'il était parti faire un tour dans la forêt, je me suis dit que la faucheuse avait dû l'emmener sans que je m'en rende compte. C'est donc en pleurs que je suis sortie de la maison et là...

     

    Episode 1 : Camping

     

    - BOUH ! SURPRISE !

    - Hiiiii. Ah mais non, Al, ce n'est pas drôle ! Tu m'as fait peur !

    - (ricane) désolé, c'était tentant.

    - (boude) vilain...

    - Je suis tellement "vilain" que j'ai pensé à ton bien-être figure-toi.

    - Ah tiens... on a des voisins. C'est qui dans la tente ?

    - (fièrement) je te présente notre campement.

    - Pardon ? Notre quoi ? J'ai peur de comprendre...

    - Eh bien, puisque dormir dans la maison hantée te stresse, je me suis dit que la nuit, après avoir vaqué à nos occupations avec Guidry, on pourrait dormir dans la tente.

    - C'est censé plus me rassurer ?

    - Bah, ça ne te plaît pas ?

    - Tu sais bien que je déteste camper ! J'ai peur des insectes... des serpents...

    - Il n'y a pas de serpents ici. Sinon, j'en aurais déjà attrapé un, tu penses. Trouve un autre argument s'il te plaît.

    - J'ai peur des loups-garous !

    - Il n'y en a pas encore dans les sims 4.

    - (boude) Mais...

    - Il faudra t'en contenter. Mon père a fait la route depuis Windenburg pour m'emmener mon matos de camping. Et tadam ! Regarde, la tente est hyper spacieuse. Encore mieux qu'une chambre d'hôtel 5 étoiles. Au lieu de bouder, viens prendre le petit dèj' avec moi.

     

    Episode 1 : Camping

     

    - C'est ça votre petit-déjeuner monsieur Faust ?

    - C'est super bon les marshmallows je te ferais dire.

    - Oh oui, surtout ceux qui fondent dans un bon chocolat chaud maison.

    - (Rêveur) Chocolat chaud ... Epices... Chantilly...

    - Il faudrait qu'on aille faire quelques courses en ville. J'en ai marre de manger que du sucré.

    - Mais c'est trop bien le sucre. Sans ça, je fonctionne au ralenti. D'ailleurs, je vais me prendre une barre chocolatée.

     

    Episode 1 : Camping

     

    Seulement, Al allait avoir un bien mauvaise surprise en allant dans sa boîte à trésor (traduisez réserve à sucreries).

     

    - Mais... où... Mémé, tu as pris des chocolats et des bonbons cette nuit ?

    - Non, pourquoi ? Je te l'aurais dit sinon  (jette un oeil) Ah oui, c'est vide. Oh, un yaourt au muesli. Ça, c'est pour moi.

    - (livide) j'ai plus de chocolats... Je ne peux pas vivre sans chocolat et bonbons. Comment je vais faire ?

    - En racheter ?

    - Mais il y en avait encore pleins. J'avais fait attention.

    - Tu as dû en manger plus que prévu.

    - Je te jure qu'il y en avait encore hier soir après notre repas.

    - (soupire) Al... A part toi, moi et 3 vampires, il n'y a personne à Forgotten Hollow. Alors, à moins que les goûts culinaires de Caleb, Lilith et Vladislaus aient changé...

    - (tremblant de rage) Quelqu'un a osé prendre les chocolats d'Albrecht Faust... Si j'attrape celui qui a fait ça, je l'attrape et je l'attache fermement. Je prends mon scalpel, je le découpe très lentement à vif pour qu'il souffre horriblement, avant d'envoyer ce qui reste de son âme dans le bas-astral pour l'éternité.

    - Tu ne trouves pas ça un peu excessif ?

    - Pas du tout !

     

    Episode 1 : Camping

     

    - Tu veux mon yaourt au muesli ?

    - Tu veux me tuer, c'est ça ?

    - Comme si tu n'en avais jamais mangé...

    - Là j'ai envie de chocolat et puis c'est tout !

    - Comme je le dis à mes filles, si tu n'en manges pas, c'est que tu n'as pas réellement faim. Ton envie de chocolat, c'est de la gourmandise.

    - (râle)

    - (lui fait un bisou) Arrête de faire la tête et profites de cette belle journée. On a enfin du soleil.

     

    Episode 1 : Camping

     

    - Oh mais je ne fais pas la tête du tout.

    - ça se voit.

    - (s'étire) Bon, je vais faire un tour. J'ai besoin de m'aérer.

    - Traduction : tu vas enquêter sur le fameux voleur de sucreries.

    - Je ne vois pas de quoi tu parles.

     

    Episode 1 : Camping

    J'avais raison. Al était bien parti mener son enquête. Après avoir fait le tour de Forgotten Hollow en vain pour trouver des indices sur le fameux voleur, il n'avait plus qu'un seul recours : demander à ses alliés invisibles de dénoncer le coupable. Al a fait appel à son grand-père Cornélius, celui qui a été son mentor, que ce soit pour renforcer ses pouvoirs ou pour lui apprendre toutes les techniques les plus sournoises.

     

    - Salut pépé. Ça boume ?

    - Albrecht... Tu ne peux pas m'appeler à un autre moment ? Je suis occupé...

    - Pas avec Mémé Céleste en tout cas. C'est moche la tromperie pépé. Honte sur toi.

    - Si au lieu de me faire la morale, tu me disais pourquoi tu me déranges ?

    - J'aimerais retrouver un voleur.

    - Il t'a volé quoi exactement ? Ta femme ? (rire)

    - Très drôle... Quelqu'un a osé toucher à ma réserve à sucreries. Ce n'est pas toi j'espère ? Sinon...

    - J'ai toujours détesté ça. Demande à ton père plutôt. C'est de lui que tu tiens cet amour pour le sucre.

    - P'pa ne ferait jamais ça. J'ai fait le tour de Forgotten Hollow et je n'ai trouvé aucun indice.

    - Par hasard, tu aurais pensé à regarder dans la maison où tu es ?

    - Euh non. Lamé n'aurait jamais tout mangé.

    - Je n'ai pas dit que c'était elle... Cherche bien. Le voleur se cache quelque part.

    - Si c'est un chat, je le dépèce en petits morceaux.

    - Si tu ne veux pas divorcer dans les prochaines heures, je te conseille d'éviter ce genre de pratique...

     

    Episode 1 : Camping

     

    Une fois la conversation finie avec Cornélius, Al a retourné tout l'étage. Toujours rien. C'est en descendant au salon qu'il tomba sur quelque chose de suspect. Un liquide visqueux vert, non sans rappeler la couleur de notre ami Coco-Couette.

     

    - C'est quoi ce truc ? C'est collant et (goûte) c'est sucré...

    - (rires)

    - C'était donc toi le voleur.

    - Coco aime le sucre.

    - Je vais te donner une bonne raison de ne plus l'aimer, crois-moi.

     

    Episode 1 : Camping

     

    - (petite voix) Non, pas la serpillière !

    - Oh que si. Ça t'apprendra à te servir sans demander.

    - J'avais faim. C'est plus fort que Coco. Coco aime le sucre.

    - La prochaine fois, tu demandes et puis c'est tout ! Sois bien content que je te passe à la serpillère. La prochaine fois, je te mange. C'est clair ?

    - (tremblant) Oui maître.

    - C'est bien.

     

    Episode 1 : Camping

     

    De mon côté, je suis partie me balader dans Forgotten Hollow. Il faisait ensoleillé et j'étais certaine de ne tomber ni sur Lilith (qui me fichait la trouille), ni sur Vladislaus (qui me faisait encore plus peur). Je rêvassais tranquillement, en admirant la beauté architecturale de la vallée lorsque...

     

    - Ah, je vous ai enfin trouvée ! Vous allez m'entendre ma petite !

    - Euh oui... bonjour... Ah, je ne sais plus votre prénom... Je sais que vous êtes une famille de monde magique, mais...

    - Minerva... Minerva Charm.

    - Voilà ! Minerva !

    - Maintenant que les présentations sont faites, j'aimerais savoir pourquoi mes amis et moi, nous n'avons toujours pas un rôle dans votre histoire. J'espère que vous avez une bonne explication.

    - Ah... euh... C'est que j'inclus les premades petit à petit vous savez. Et pour ma défense, je n'ai pas encore joué avec le gamepack monde magique.

    - Et pourtant, Morgyn et Simeon ont un rôle eux. Comment vous expliquez cela ?

    - Morgyn est très populaire sur les réseaux sociaux de par son physique.

    - Ah bon ? Et pas nous ?

    - J'ai bien peur que non, je suis désolée...

     

    Episode 1 : Camping

     

    Cette nouvelle a rendu Minerva plus triste que je ne le pensais. Il a fallu toute ma diplomatie et l'aide de madame Lewis pour remonter le moral de notre sorcière. Je lui ai assuré que je lui trouverais bien un petit rôle à l'occasion, ce qui va s'avérer un véritable casse-tête pour mon esprit déjà bien rempli avec un panel de personnages aussi long que mon bras. Minerva est donc repartie avec le sourire, ce qui nous permis à Viviane et moi de parler en tête à tête.

     

    Episode 1 : Camping

     

    - C'est un plaisir de te voir Lamé.

    - Moi de même Viviane. Vous allez bien ?

    - Fort bien. Dennis et moi, ainsi que nos enfants respectifs, sommes en pleine forme.

    - Je suis heureuse de l'entendre.

    - Alors comme ça, tu t'es installée à Forgotten Hollow ?

    - Oh, c'est temporaire. C'était le temps de monter une compétence pour Albrecht.

    - Comment va-t-il ?

    - Oh, fort bien. Il enquête sur la disparition de sa cachette à sucrerie.

    - Sa cachette ?

    - Une longue histoire... Vu son sourire, je crois qu'il a trouvé. Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle pour cette pauvre factrice...

    - Pourquoi ?

    - Quand Albrecht est de bonne humeur, il est péniblement taquin. Tant pis, je vais laisser cette pauvre fille servir de victimes. Je serai altruiste un autre jour. Ça vous dit un petit tour à Forgotten Hollow.

    - Volontiers.

     

    Episode 1 : Camping

     

    Et c'est donc sur le vélo de Vivianne que nous sommes parties explorer les recoins de la vallée (rassurez-vous, elle avait un casque pour moi) ...

     

    Episode 1 : Camping

     

    ... tandis que Al avait trouvé une victime avec laquelle s'amuser.

     

    - Oh, une passante. Merveilleux. Lamé ne m'en voudra pas trop si elle finit malencontreusement noyée au fond du lac de Forgotten Hollow... ou... oh j'ai une meilleure idée !

    - (s'arrête) Oh bonjour.

    - Albrecht Faust, enchanté.

    - Si vous cherchez un renseignement, je ne peux pas vous aider. Je suis la nouvelle factrice.

    - Nouvelle ?

    - C'est que le collègue que je remplace a tout bonnement disparu. Comme tous les autres.

    - Comme c'est étonnant...

     

    Episode 1 : Camping

     

    - Vous auriez du courrier pour nous ?

    - Vous habitez là ?

    - On vient de s'installer ma femme et moi. On a vu cette petite maison à vendre pour une bouchée de pain et on la rénove petit à petit.

    - Je comprends mieux pourquoi vous campez à côté.

    - Ouais, c'est le bazar à l'intérieur, vous n'avez pas idée.

    - Je ne comprends pas pourquoi mes collègues finissent tous par fuir leur poste. Vous êtes plutôt sympa, enfin... pas autant que l'autre homme que j'ai croisé.

    - Laissez-moi deviner. Caleb Vatore !

    - Oui, c'est ça. Tout à fait charmant. Ce n'est pas dans mon habitude mais (se met à glousser) j'ai accepté de boire un verre avec lui ce soir.

     

    Episode 1 : Camping

     

    - Et ça ne vous semble pas suspect ?

    - (piquée au vif) Qu'est-ce que vous entendez par là ?

    - Forgotten Hollow a une certaine réputation. Je serais vous, je me méfierais un petit peu...

    - Quelle réputation ?

    - (chuchote) on dit que les Vatore seraient des vampires... ce qui expliquerait pourquoi les autres facteurs auraient disparu.

    - (pâle) des... vampires ?

    - Si vous voulez en savoir plus, allez au manoir qui surplombe la vallée. Monsieur Straud est réputé pour être un chasseur de vampires. Si jamais vous devez vous protéger ce soir, c'est la personne parfaite pour vous aider.

    - Euh oui... je ferai ça... c'est sur mon chemin de toute façon. Eh bien, merci beaucoup.

    - (sort son plus beau sourire) Mais de rien... C'était un plaisir de vous aider...

     

    Episode 1 : Camping

     

    - Et une factrice de moins. Tonton Vlad va se régaler aujourd'hui. Pas de raison que ça soit toujours Caleb qui se fasse plaisir. Bon voyons voir ce que nous avons reçu. Oh, sympa... je vais l'installer pour la prochaine fois que Caleb se pointera à la maison.

     

    Episode 1 : Camping

     

    Évidemment, je n'ai jamais eu vent de l'affaire des facteurs disparus... Albrecht avait bien pris soin de cacher les coupures de journaux sur le sujet. Le jour-même du délit, il m'a emmenée en ville au festival geek avec Caleb pour "me changer les idées". Quelques semaines plus tard, j'ai quand même eu des doutes... Tous les jours, on avait un facteur différend devant notre porte... j'ai commencé à trouver ça suspect. Est-ce que je soupçonnais le veilleur de mon cœur de mener les pauvres facteurs vers tonton Vlad ? Tout à fait !

     

    Quoiqu'il en soit, ce jour-là, j'ai bien profité du festival. Pendant que Albrecht prenait des cours de hacking ("parce que ça peut toujours servir"), je suis allée tester les tapis de réalité virtuelle avec Caleb.

     

    Episode 1 : Camping

    Episode 1 : Camping

     

    J'en ai surtout profité pour prendre quelques photos de l'homme le plus beau au monde... j'ai nommé mon univers à moi. Je plaide coupable... mais ce n'est pas ma faute. Comment voulez-vous résister à ces yeux malicieux et ce sourire en coin ?

     

    Episode 1 : Camping

     

    J'ai découvert bien plus tard que mon cher mari en avait profité pour prendre quelques photos de moi sans que je m'en rende compte. J'ai toujours eu du mal à accepter mon image. Régulièrement, il me montre des photos qu'il prend pour booster mon capital confiance et amour de moi, qui est clairement pas très haut (même si j'ai déjà fait beaucoup de chemin pour aller mieux à ce niveau). Alors oui, je suis toujours très bien sur les photos, mais en même temps, il a l’œil du photographe. Il pourrait rendre beau un cancrelat...

     

    Episode 1 : Camping

     

    Après avoir profité des boutiques (où j'ai craqué sur la boule à neige Nessie et un tube à bulle de savon), ...

     

    Episode 1 : Camping

     

    ... on est parti ensuite manger en tête à tête un bon burger... enfin presque. Dans un festival, c'était compliqué de trouver une table où on aurait pu être que tous les deux.

     

    - Al... c'est le quantième que tu manges ?

    - Oh... je dois être à mon quatrième burger. J'en ai encore un à manger.

    - Mais où tu mets tout ça ?

    - Je ne sais pas.

    - Si je mangeais comme toi, c'est dix kilos de plus que j'aurais sur la balance.

    - Faut dire que je bouge dans tous les sens. Tu devrais essayer.

    - Hmm... je préfère rester tranquille devant mon pc ou à lire, mon plaid sur les épaules.

     

    Episode 1 : Camping

     

    - Ce soir, je te propose de prendre ton plaid et de tenter une petite expérience de spiritisme. Ça va être grandiose !

    - Hmm... chéri... notre voisin de tablée t'entend.

    - Oh, suis-je bête. Albrecht Faust enchanté. Ça te dit de venir à une séance de spiritisme à Forgotten Hollow ce soir ? Mais... oh reviens bro ! Mais pourquoi il est parti ? J'ai été trop familier tu crois ?

    - Ça ou peut-être le fait que tu lui parles d'invoquer les morts. Au choix.

    - Bof, tant pis, on fera sans lui. Par contre, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi c'est si lent pour monter en compétence.

    - On a le temps. Sois un peu patient. Ça aurait été plus vite si on avait été jeteur de sort et qu'on...

    - (surexcité) Jeteur de sort tu dis ?

    - Euh oui. Les sorciers ont un avantage qui les fait apprendre plus vite la comp...

    - Mais fallait le dire plus tôt ! C'est décidé, demain, on ira faire un tour à Glimmerbrook.

    - Mais tu ne pourras p...

    - On va devenir sorciers ! Hou, comme c'est excitant.

     

    Je n'ai pas eu le temps de lui dire qu'on ne pouvait pas être hybride sorcier/vampire (Al souhaitant plus que tout devenir un immortel) que c'était déjà décidé dans sa tête. Pour être un bon médium, il se devait d'être sorcier. Notre prochaine étape serait donc de voyager jusqu'à Glimmerbrook et de tenter d'être transformés par un des grands sages. Mais encore fallait-il trouver ce portail légendaire qui mènerait au monde magique.

     

    (à suivre...)

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  Prologue

     

     Prologue

     

    Notre histoire commence à Forgotten Hollow. Oui parce que... De un, ceux qui me suivent savent que je suis amoureuse de ce monde. Je me suis dit que c'était l'endroit idéal pour tester le kit paranormal. A l'annonce du kit, je n'en suis pas revenue. Je m'attendais à un contenu occulte après avoir dégoté un indice dans l'extension escapade enneigée. Mais clairement pas un kit et surtout pas à celui-là.

     

    Bref... notre histoire commence à Forgotten Hollow, une contrée réputée pour être le repaire de vampire et...

     

    Prologue

     

    Prologue

     

    - Tu as pensé à écrire à tes lecteurs qu'il y a de l'orage dans ta superbe intro?

    - Oh mais non ! J'en ai marre. J'ai la poisse ou quoi ?

    - Par hasard, tu as choisi quelle saison ?

    - Tu oses insinuer que j'aurais mal choisi ?

    - Avoue qu'il y a de quoi douter quand même.

    - Depuis quand tu as peur de l'orage d'ailleurs ?

    - Je n'ai pas peur.  Mon look du jour va être fichu. Ce gilet en soie coûte une fortune j'te ferais dire.

    - On pourrait finir en méchoui, mais tu t'inquiètes pour ton gilet.

    - Bon moi je rentre dans la maison. Je n'ai pas envie de finir trempé.

    - Tu... tu es sûr ?

    - Tu préfères entrer dans une maison hantée ou mourir frappé par la foudre ?

     

    Prologue

     

    - Mémé, tu t'enfuis où comme ça ? La maison est juste à côté.

    - (paniquée) Je préfère encore aller me cacher dans les toilettes sur la place de Forgotten Hollow plutôt que d'être à la merci d'un fantôme.

    - Comme tu veux, mais tu vas y rester toute la journée. C'est toi qui voit.

    - Vilain corbeau de mauvais augure.

    - Peut-être bien, mais tu verras que j'ai raison. (ricane) à toute à l'heure !

     

    Prologue

    Évidemment, en bon médium qu'il est (et qu'il allait pouvoir enfin devenir dans le jeu), Al avait raison. L'orage ne passait pas... et moi, je commençais à paniquer toute seule... perdue sur la place de Forgotten Hollow, prise en sandwich entre la maison des Vatore et le manoir de Straud... Autant dire que j'étais un casse-croûte sur pattes. Si ce n'était pas les fantômes, ce serait les vampires qui s'occuperaient de mon cas. Même si je connaissais Caleb, je n'avais pas spécialement grande confiance en lui : c'était un prédateur après tout. Il m'aura donc fallu... 10 minutes pour fuir dans l'autre sens et rejoindre mon protecteur et mari dans cette partie.

     

    Prologue

    - Oh joli mémé. Tu as tenu 5 minutes de plus sur mes calculs initiaux.

    - C'est ça... Moque-toi...

    - Je te taquine.

    - (boudeuse) Mmm...

     

    Prologue

     

    - Ne fais pas ton Charlie et arrête de bouder. Viens t'asseoir.

    - (tremblante) je ne suis pas sûre.

    - Mais regarde comme c'est ouf !

    - Mouais... on a juste un salon et un bureau à l'étage. Je ne sais même pas comment on va manger.

    - Ne t'inquiète pas de ça. Albrecht Faust a tout prévu ! Tu verras, tu seras contente.

     

    Prologue

     

    Vu la lueur de malice dans le regard de Al, je me doutais que je n'allais pas aimer ce qu'il avait préparé.

     

    - Al... Qu'est-ce que tu mijotes encore ?

    - Moi ? Mais rien.

    - Quand tu as cette lueur dans le regard, c'est que tu prépares un sale coup.

    - Je t'assure que mes intentions sont bonnes. J'ai préparé un plan de secours si vraiment tu ne te sens pas bien dans la maison.

    - Si c'est le manoir juste à côté de chez Cal' et Lilith, je te préviens : je refuse d'y mettre les pieds.

    - (soupire) Je n'ai pas les moyens de l'acheter malheureusement. Sinon, on y serait, tu penses bien.

    - Ô misère...

     

    Prologue

     

    J'étais encore plus inquiète, mais Al avait le chic pour mettre les gens à l'aise. Il suffisait de le voir avec le smile et les étoiles dans les yeux pour être contaminé par sa joie de vivre. Je voyais bien que Al se sentait comme un poisson dans l'eau et ça me mettait du baume au coeur. La déco devait lui rappeler le salon dans la maison familiale dans laquelle il a grandi avec son père. Quoique... Etait-il réellement content ?

     

    Prologue

     

    Al savait très bien faire semblant. Il avait toujours ce sourire de façade collé sur son visage depuis l'enfance. Ça aurait été normal de montrer qu'il vivait mal la mort de sa maman, partie alors qu'il n'avait que 3 ans, ou encore le trauma du harcèlement qu'il a subi à l'école. Mais il n'a jamais montré que ça le touchait d'une quelconque manière. Mais au fond de moi, je ressentais... je savais que ce sourire-là cachait une blessure qui ne se refermerait jamais. Évidemment, il m'a assuré qu'il "kiffait" la déco et que ce serait cool qu'on ait un chez-nous dans ce style bohème et coloré. Al savait que cette étape maison hantée était temporaire, le temps qu'il puisse obtenir son certificat d'enquêteur par Guidry et qu'on obtienne la fameuse tenue bloquée. Il allait falloir supporter cette maison durant 7 nuits. Mais dans quoi je me suis embarquée encore ?

     

    Prologue

     

    Enfin, pas de fantôme pour l'heure. La première visite qu'on reçut fut celle d'un vampire, et un que l'on connaissait bien : Caleb. J'avais malheureusement complètement oublié d'installer Charlie et Jamal (alias Nounours) dans cette partie. Erreur que j'allais m'empresser de réparer après une journée sims passé dans le jeu. Comme c'est une partie sans contenu personnalisé, au moins, cette fois-ci, notre beau vampire ne se baladait pas à moitié à poil dans mon jeu (ceux qui ont vu la vidéo visite de "Eco Factory" savent de quoi je parle).  ça ferait une tentation de moins.  Ses beaux yeux gris doux et sa voix charmeuse étaient des atouts séduction amplement suffisant.

     

    Prologue

     

    - Alors comme ça, vous vous installez tous les deux à Forgotten Hollow ?

    - C'est temporaire. Avec mémé, on teste le kit paranormal.

    - Ah ? Et on a droit à quoi cette fois-ci ?

    - (surexcité) A la compétence médium et au table de spiritisme !

    - J'ai mis cette maison en trait de terrain "maison hantée", le temps que Al puisse avoir son certificat d'enquêteur paranormal.

    - Des maisons hantées ? Pour ça que je me sens un peu nerveux.

    - Ça, c'est avec la nouvelle émotion "effrayé". Je crois qu'on va tous être touché tant qu'on n'aura pas acheté le trait de récompense "courageux". Bof, moi je n'en ai pas trop besoin.

    - Tss, vantard.

    - Pour une fois, il ne se vante pas trop. On est arrivé sous l'orage ce matin et il a à peine bronché. Moi, j'étais morte de peur.

     

    Prologue

     

    - Si jamais les nuits dans cette maison ne vous conviennent pas, la maison des Vatore vous est ouverte.

    - (timidement) c'est gentil mais...

    - T'inquiète bro. On va gérer Mémé et moi. On a l'habitude des esprits.

    - (amusé) Ce que Lamé ne dit pas, c'est qu'elle a peur que Lilith et moi la prenions pour repas.

    - Ne le prenez pas mal, mais...

    - C'est bon Lamé. Je comprends, vraiment. Tu as bien raison de te méfier.

    - Moi aussi je me méfie. Je n'ai pas envie que tu me piques ma femme.

    - Oh tout de suite les grands m...

     

    Prologue

     

    - Hiiiii

    - Ça va Lamé ?

    - Mémé, tu n'avais pas besoin de faire diversion.  Cal' et moi, on est cool. 

    - Ce n'est pas ça.  Là !

    - Qu'est-ce qu'il y a ? Tu es toute tremblante.

    - Le personnage sur le tableau ! Il m'a fait un clin d'oeil ! Il a bougé !

     

    Prologue

     

    Prologue

     

    - Je ne vois rien...

    - C'est que tu ne vois pas clair !

    - Ma vue va très bien, merci. J'ai une très bonne mémoire visuelle et je peux t'assurer que le tableau est pareil que lorsqu'on est arrivé.

    - Vous êtes médium ou non monsieur Faust ?

    - Houla, madame Faust va se calmer d'un cran. En l’occurrence, là, je n'ai rien vu. Pas que je ne te croie pas, mais les faits sont là. Le tableau semble normal.

    - (en pleurant) Je te dis qu'il a bougé !!! Pourquoi tu ne me crois pas !

     

    Prologue

     

    Il a fallu toute la douceur et la patience de Al pour gérer ma crise d'hypersensibilité. C'est que... c'était mon gros défaut. Dès que j'angoissais ou que je vivais une émotion trop forte, je pouvais vite devenir hors de contrôle et sombrer dans une panique émotionnelle.  Et là, tout y passait : pleurs incontrôlables et paroles blessantes...

     

    Caleb est rentré chez lui pour prévenir Lilith que nous étions arrivés dans la région, nous laissant dans cette maison inquiétante. Al et moi avons décidé de nous occuper l'esprit. J'avais pris mon ordinateur portable sur lequel j'ai surfé un moment pour me vider la tête et posté les premières photos de notre expédition étrange. Al et moi étions un peu comme des chasseurs de légendes, cherchant désespérément une réponse aux questions que l'on se posait tous les deux et auxquelles nous n'avions pas de réponses franches. Les esprits existaient-ils réellement ? Ou étaient-ils une hallucination de notre cerveau un peu (beaucoup) barré ? Il fallait se rendre à l'évidence. Al et moi devinions des choses sur les gens sans qu'ils aient à dire quoique ce soit. Et ça, je ne pouvais pas l'expliquer autrement que par un sixième sens caché que l'on ne pouvait pas mesurer par la science, mais que nous pouvions expérimenter pourtant dans notre expérience sensible.

     

    Prologue

     

    Comme surfer et retoucher mes photos n'ont pas calmé mes angoisses, je me suis mise à tricoter. Vu que ça faisait longtemps, il a fallu que je me rappelle comment on monte ses fichues mailles. Autant vous dire que la reprise fut douloureuse et ... loin d'être zen.

     

    Prologue

     

    Et c'est dans un livre particulier que j'ai fini par trouver un apaisement...

     

    Prologue

     

    ... sous le regard amusé d'Albrecht.

     

    - Quoi ?

    - Tu me fais rire. Tu as peur à cause de l'orage et de la maison que tu sais hantée. Mais tu souris en lisant l'encyclopaedia vampirica.

    - J'y apprends pleins de choses figure-toi. Tu savais que les vampires ne supportaient pas l'ail ?

    - Ah ? Pourtant...

    - Oui, dans "les âmes immortelles", l'ail, le crucifix et la peau qui brûle au soleil, ce sont des conneries. Mais pour le coup, ici...

    - Intéressant... Je devrais mettre une couronne d'ail pour la prochaine fois où on reçoit Caleb.

    - C'est méchant Al...

    - J'utilise juste un moyen inhérent à sa condition de vampire pour lui signifier qu'il ne t'approche plus.

    - Il me semblait que tout était cool avec lui.

    - Oui, mais...

    - Si j'avais dû choisir Caleb, ce serait fait depuis longtemps tu sais.

     

    Prologue

     

    Notre conversation a été d'un coup interrompue par un bruit bizarre. L'un et l'autre, on était sûr et certain d'avoir entendu une voix. Et là...

     

    - Oh joli. Le tableau change. C'est trop fun !

    - Je te le dis depuis tout à l'heure !

    - Un médium se doit de garder les pieds sur terre et de croire ce qu'il voit ou ce qui ne peut être expliqué autrement que par le rationnel.

    - Et tu en déduis quoi maintenant ?

     

    Prologue

     

    - J'en déduis qu'on est bien dans une maison hantée. Enchanté bro ! Moi, c'est Albrecht Faust.

     

     

    Dès la première nuit, nous avons effectué notre premier contact avec celui qui allait nous suivre et nous épauler durant quelques nuits d'épreuves : Guidry. Et vu son air taquin, j'étais sûre et certaine qu'avec Albrecht, ils allaient former un duo détonnant... bien au-delà de ce que j'allais imaginer.

     

     

    (à suivre...)

     


    5 commentaires
  •  

    Épisode 4 : Les anti-héros

     

     Quelque part dans Batuu

     

     

    - Dites, vous allez traîner la patte comme ça encore longtemps ?

    - Ta gueule Faust (essoufflé) je... suis... mort !

    - Ça, c'est la clope Chacha. Ça te flingue tes poumons. Preuve par neuf qu'il faut que tu arrêtes et tout de suite.

     

     

    - Et pour Lamé ? C'est la clope peut-être ? Elle ne fume pas abruti !

    - Je suis vannée... je veux dormir... dans un lit hyper grand pour moi toute seule, avec des draps tout doux...

    - Mais on n'a pas encore tout vu ! Il y a la forêt à côté. Moi je suis hyper chaud d'aller la voir.

    - (en choeur) Sans moi.

    - Bande de rabat-joie.

    - T'as qu'à y aller tout seul Faust.

    - Tout seul, c'est moins fun...

    - Oh voilà que notre grande perche boude.

    - (tire la langue)

     

    - Mais c'est qu'il est susceptible notre veilleur.

    - On dirait un petit garçon à qui on vient de dire non.

    - Mais je veux aller voir les cascades dans la forêt !!!

    - Ah oui... un vrai petit garçon. Je comprends mieux pourquoi il est attiré que par des nanas enfantines. (soupir) Lilith me manque...

    - Si on va dans la forêt maintenant, je fais venir Lilith !

    - On dirait bien que Al a de quoi te faire chanter.

    - Si je lui dis oui, ce sale rat crevé va me dire "je t'ai bien eu. Jamais je ne ferai venir Lilith !", le tout ponctué de son rire démoniaque. Bof, je vais profiter de ce moment seul, plus que ça à faire de toute façon.

    - Parce que tu crois que je vais te laisser seul ? Certainement pas !

    - Misère... Le supporter quand on sort, ok. Mais tous les jours, ça va être dur... très dur. Comment Luna fait ?

    - Ça s'appelle l'amour Charlie.

    - Mouais... C'est de la connerie tout ça.

     

    - Hey, y'a pleins de gens qui vont là-bas. Vous croyez qu'on peut y manger ?

    - Tout sauf se retaper des kilomètres. J'ai mal aux pieds dans ces bottes.

    - Pareil.

    - Ah non, c'est une boutique d'antiquité... Pff, mais j'ai faim moi...

     

    - Des antiquité ? Oh, je veux y aller !

    - J'ai faim...

    - Ce n'est pas toi qui voulait aller dans la forêt ?

    - Bah, je me suis dit qu'on pourrait chasser et manger là-bas.

    - T'es grave Faust.

    - Bah quoi. Nos ancêtres chassaient bien non ?

    - Les nôtres oui... Toi tu descends d'un veilleur. T'as déjà vu un veilleur manger ? Pas moi.

    - S'il te plaît Al chou ! Si ça se trouve, je pourrais trouver la grande sculpture en bois qui fait chamanique ! Et je pourrai la placer comme un totem quelque part.

    - Pff...

    - Dis oui...

    - Allez tiens, je te donne tes crédits. J'allais finir par te les rendre de toute façon.

    - Merci Al chou ! Attendez-moi pour manger !

    - Oui oui...

     

     

    - Bro, arrête de sourire. C'est flippant. Et l'univers sait que je suis le plus flippant des deux...

    - (ricane) Tu as une faiblesse trop facile à exploiter. Tu devrais te méfier.

    - Comment ça ?

    - Il suffit qu'une jeune femme te fasse les yeux de chat et t'es mort Faust.

    - T'en dis des conneries aujourd'hui.

    - Méfie-toi. Un jour, l'ordre va mettre sur ta route une inquisitrice et tu vas te faire avoir.

    - Ça n'arrivera pas. Mon intuition ne me trompe jamais.

    - C'est cela oui.

    - C'est qui qui avait raison en vous disant de vous méfier de "tu sais qui" ? Y'a que Cal' qui m'a cru. Toi et Jamal, vous m'avez pris pour un crétin : "Faust, arrête de voir le mal partout bon sang de bois !"

    - C'est qui que t'imite là !

    - Toi.

    - Je ne parle pas comme ça !

    - Toi, t'es celui qui envoie valser les gens. Moi, je suis le clairvoyant. La prochaine fois que je te dis de te méfier, tu m'écoutes bro.

    - Combien de fois je vais devoir te dire que je suis désolé... Tu ne veux pas que je m'agenouille non plus...

    - Si tu m'offres le repas, peut-être que je finirai par te pardonner de m'avoir pris pour un con parano. Viens, on va se commander un truc et on profitera du bon air à l'extérieur.

    - Tiens, Lamé revient déjà. Elle a l'air déçue.

     

     

    - Elle est où ta sculpture chamanique ? Je m'attendais à un truc plus gros vu ce que tu nous en as dit.

    - ... je n'ai pas envie de te parler...

    - Bah pourquoi ?

    - Elle est trop chère, voilà ce qu'il y a.

    - Même avec les crédits qu'on a gagné au sabacc, tu ne peux pas te l'offrir ?

    - Non... C'est trop nul ! Je veux rentrer à la maison.

    - Hmm... ça, tu vois, ça ne va pas être possible.

     

     

    - Comment ça "pas possible" ?

    - On s'est engagé auprès de Hondo pour faire une mission pour lui avec Chacha.

    - J'ai dit que je voulais rentrer ! Et on va rentrer !

    - Non.

    - Depuis quand c'est toi qui commande ? Je suis votre créatrice, je te le rappelle !

    - Allez mémé... On te prendra avec nous. Je suis certain qu'on va se marrer.

    - Non !

    - Si...

    - Non...

    - Ne m'oblige pas à sortir mon arme secrète.

    - Essaie pour voir. Je suis blindée !

     

     

     

    - J'ai dit "non" Albrecht. Arrête de tricher.

    - Je ne triche pas, j'utilise un avantage inhérent à ma génétique.

    - (ricane) bonne chance Lamé. Même moi je cède. Il est doué cet enfoiré.

    - J'ai dit non.

    - Allez mémé... S'il te plaît...

     

    - Je suis forte... je suis blindée... c'est un sim... c'est un bout de pixel... Oh et puis, zut. C'est bon, tu as gagné. Je ne peux pas là...

    - Ouuuuui !

    - On ne peut malheureusement rien lui refuser quand il fait son air de chien battu. Et il le sait ce sale rat.

    - T'as qu'à être plus aimable Chacha. Ça marcherait peut-être aussi pour toi.

     

     

    - J'accepte de rester. Mais j'ai un deal à te proposer.

    - (fébrile) un deal ?

    - Oh, Lamé est joueuse ! Finalement, t'as eu raison de nous emmener Faust. Ça commence à me plaire.

    - Alors, ce deal ?

    - J'accepte de venir en mission avec vous, si de votre côté, vous m'accompagnez voir la résistance.

    - Nous du côté des gentils ?  Tu nous as bien regardé Faust et moi ?

    - Parce que vous n'êtes pas des gentils dans "les âmes immortelles" peut-être ?

    - Bah si, mais bon... Nous sommes un peu des anti-héros quand même. Surtout Chacha.

    - Justement, c'est ça qui sera intéressant.  Imaginez les aventures que je vais pouvoir écrire.

    - Ok, deal.

     

     

     

    - Et mon avis alors Faust ? Il compte pour des cacahuètes ?

    - Parce que tu allais dire non à l'opportunité d'envoyer valser les soldats du premier ordre avec ton pouvoir ?

    - Regarde le bon côté des choses. Tu pourras en balancer un tas du haut de la strastophère. Et tout ça, sans conséquence. Pas de justice, pas de prison. Une utilisation de ton pouvoir sans aucun frein.

    - Entre le regard de Faust et les beaux arguments de Lamé, je suis foutu. Allez, c'est bon, j'en suis.

    - Ouuuuui !

    - Allez, tous au dodo. Une mission difficile nous attend demain et faut qu'on briefe Lamé.

    - La mission est difficile ?

    - (en choeur) Tu n'as pas idée !

     

    (Début des missions de nos anti-héros lors des prochains épisodes)

     


    2 commentaires
  •  

    Episode 3 Déplumage en règle

     

     Voyage à Batuu : Episode 3

    - Hmm... excusez-moi. Vous n'auriez pas croisé deux hommes ?  L'un est très très grand, super beau, enfin de mon point de vue... avec un regard à tomber, un sourire charmeur...

    - Euh non, je ne vois pas.

    - Et l'autre, il fait la tête tout le temps... comme ça, en fronçant les sourcils.

    - Ah si ! Ils sont juste là à la cantina d'Ogra.

    - Ça ne m'étonne pas de Charlie... Il a noyé sa colère dans un verre, évidemment.

    - Il le noie surtout dans une partie de Sabacc.

    - Comment ça ? Oh non...

    - Oh si.

    - Merci beaucoup, bonne journée !

    - Au plaisir de vous revoir, étincelle. Pour la résistance !

    - Euh... oui oui.

    - Je suis certaine que nous nous reverrons.

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Waw... c'est beau...

    - Bonjour étrangère, bienvenue à la cantina d'Ogra.

    - Euh, bonjour.

    - Je vous sers quelque chose ?

    - Euh... non merci, je cherchais juste deux amis. L'un est très très grand et l'autre a tout le temps l'air sévère. Il fronce tout le temps les sourcils comme ça.

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Ils sont là-bas à la table de Sabacc avec Hondo.

    - Merci.

    - De rien. Si vous souhaitez un rafraîchissement, n'hésitez pas.

    - (soupir) Oh mais c'est pas vrai. Évidemment... J'aurais dû me douter qu'Al chou allait vouloir jouer... J'ai bien fait de ne pas donner tous les crédits qu'on avait...

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - L'heure de vérité Faust.

    - Ouuuuui, j'ai gagné !

    - Incroyable... Je suis bluffé !

    - Mais... je... je n'ai plus rien !

    - C'est le jeu ma pauvre Lucette. A moi les jolis petits crédits.

    - Tss... je suis déçu... moi qui comptais voir comment tu allais te dépatouiller de l'E.T.

    - Hondo... ça va se payer ! Tu m'avais promis que je pourrais les plumer.

    - Ils devaient être plus forts que je ne le supposais.

    - Je me vengerai... c'est une promesse !

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Hey Mémé ! Regarde, j'ai gagné !

    - Oui... une chance pour toi. Houla, elle a l'air remontée.

    - Je lui ai pris tout son argent. Nous sommes riches ! Allez, viens faire une petite partie pour le fun avec nous.

    - Les jeux de cartes, ce n'est pas mon truc.

    - Allez ! Ça va être fun, tu vas voir. On va t'expliquer comment ça se joue avec Chacha.

    - Ce que Faust a omis de te dire, c'est qu'il a surtout bien manqué de se faire tuer ce petit con.

    - Quoi ?!? Comment ça ?

    - (ricane)

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Pourquoi Charlie se marre ? C'est suspect. Al chou... tu m'expliques...

    - Pour éviter de perdre notre fric, j'ai dû offrir plus que la somme qu'on avait.

    - Et tu as offert quoi ?

    - Elle m'avait proposé une nuit avec moi et j'ai dit oui.

    - QUOI !!!

    - Relax Mémé.

    - Mais ça ne va pas la tête !

    - J'étais certain de gagner. Elle n'avait rien dans son jeu. C'est Hondo et Charlie qui avaient les meilleurs jeux après le mien.

    - Tu ne pouvais pas le savoir.

    - Avec mes espions esprits, figure-toi que si.

    - Des espions esprits ? Je ne comprends pas.

    - On vous expliquera ça Hondo. Donc en gros, tu as triché.

    - Non, j'ai juste utilisé un avantage inhérent à ma condition de médium.

    - T'es vraiment un sale rat crevé Faust.

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Quand Luna va le savoir, elle va t'envoyer un sigil d'attaque dans la figure. Si j'étais elle, c'est ce que je ferais...

    - Sauf qu'elle n'en saura rien. Ici, dans cet univers, on repart tous de zéro.

    - Comment ça ?

    - Zéro relation... Zéro compétences... ça va être fendard.

    - On va galérer oui.

    - C'est ça qui est fun justement.

    - Ça veut dire zéro enfants ? Hmm, c'est pas si mal finalement. Ça me fera du bien pendant quelques jours.

    - Zéro relation ? Putain, je vais devoir encore galérer pour draguer Lilith.

    - T'as toujours galéré tellement t'es pas doué bro, ça ne changera pas grand-chose.

    - Très drôle... On verra comment monsieur câlinours s'en sort sans nana à embrasser et serrer dans les bras.

    - Mémé, tu mises ?

    - Comment tu changes de sujet à chaque fois, tu me gonfles...

    - J'y comprends rien. Je suis censée faire quoi avec ces cartes ?

    - Mais Mémé... Tu en manipules tous les jours !

    - Des cartes de tarot oui... mais pas ça !

    - Je vais finir par te donner des cours de poker.

    - Crois-moi, j'en aurais bien besoin...

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - (chuchote) Mémé, avec le jeu que tu as, faut tenter le coup.

    - Mais comment tu v...

    - (chuchote) y'a un esprit juste derrière toi...

    - Hein, où ça ?

    - (chuchote) Bon, montre-moi ton jeu que je t'explique.

    - Si vous le souhaitez mademoiselle, votre serviteur Hondo ici présent pourra vous expliquer les bases du Sabacc.

    - Tss, hors de question. C'est moi qui lui explique et personne d'autre. Bas les pattes de Mémé !

    - Ah tiens... comme c'est intéressant.

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Si on doit vous laisser seuls, demandez... Hondo et moi, on ira se boire une binouze pendant que vous discutez seuls à seuls.

    - (en chœur) Hein ? Je ne vois pas de quoi tu parles...

    - Ne prends pas ton air innocent Faust. Cal' t'avait déjà bien capté lors de notre aventure à Strangerville. Et Lamé alors là, elle est comme moi, elle a le visage qui parle pour elle. Elle est rouge tomate.

    - J'ai juste... horriblement chaud !

    - Bon allez, je mise pour Mémé, hop ma mise... qu'on finisse cette partie. Après, Hondo nous fera visiter la ville.

    - Ne change pas de sujet Faust... Je sais ce que j'ai vu.

    - T'es juste bigleux. C'est moche de vieillir Beaumont.

    - T'es 10 ans plus jeune que moi et tu as plus de cheveux blancs. C'est qui le vioc ici, hein ?

    - Dites... vous n'allez pas vous prendre le chou tous les deux... ça fait marrer les lecteurs, mais c'est terriblement agaçant...

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Une visite de ville ? Bonne idée. Allez, je me couche.

    - Montrez vos jeux, qu'on rigole. Du plus mauvais au meilleur : Hondo, Chacha, Mémé et moi.

    - Sûr de toi gamin ? Allons-y.

    - Ouuuui, j'ai encore gagné !

    - Mais comment il a fait ?

    - Il est médium. Il parle avec les morts. Voilà comment il fait.

    - Impressionnant. Ça mérite bien une petite visite de la ville. Je vous montrerai les endroits les plus intéressants.  Une manière de vous remercier pour les crédits que j'ai pu récupérer, grâce à votre aide.

    - Albrecht Faust a été content de vous être utile.  Ça, c'est ta part bro. Et tout ça, c'est pour moi.

    - Euh... Albrecht...

    - (petite voix) Oui ?

    - Tu me rends l'argent... c'est moi qui le garde.

    - Tss, hors de question. Si j'ai fait cette dernière partie, c'est pour tout garder pour moi. Entre Chacha le radin et toi qui risque de donner notre mise à tous les sans-abris du coin...

    - Mais... rends-moi au moins ma mise !

    - Sûrement pas. J'ai fait justement cette partie pour la reprendre.

    - Non mais regardez-moi ce sale rat. Enfoiré de première.

    - Albrecht Merlin Faust... ça va se payer !

     

    Voyage à Batuu : Episode 3

    - Je crois que votre jolie compagne de voyage est partie furieuse.

    - Oh, ça ne dure jamais longtemps avec Lamé. Il suffira que je lui fasse mon plus joli sourire et ce sera pardonné.

    - T'es dur frangin.

    - Mémé est trop gentille. C'est un sucre ambulant. Je lui ai pris tous les crédits pour l'endurcir. Elle a tendance à trop faire confiance.  ça la perdra un jour... Je lui rendrai, t'inquiète... Tiens d'ailleurs, ta part Chacha.

    - Merci frangin. T'es dur quand même.

    - Chacha a un cœur on dirait. J'en suis tout émotionné.

    - Si tu continues à te marrer, tu vas apprendre à voler Faust.

    - Je vois... Vous êtes futés tous les deux. Ça vous dirait un petit travail bien payé en crédits ?

    - Pourquoi cette proposition ?

    - Vu vos talents, je préfère vous avoir comme alliés que comme ennemis.

    - Ah ça, entre un veilleur et un as du contrôle mental et de la télékinésie, il vaut mieux être de notre côté oui. Et encore, il nous manque Jamal et Cal'. A quatre, nous sommes imbattables.

    - Un as de la télékinésie, tss... qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre.

    - Je me suis grandement amélioré !

    - Tu peux à peine dégrafer le soutif de Lilith avec la pensée après une année de taf acharné. Youhou, quel as.

    - C'est ça, marre-toi.

    - Je vous paie un verre et je vous parle de ma proposition ?

    - Nous sommes toute ouïe Hondo.

     

    (Quel marché Hondo va-t-il proposer à Charlie et Al ? Réponse au prochain épisode)

     


    4 commentaires