• Succession (2)

    Succession (2)

     

    Manoir de Vladislaus Straud, Forgotten Hollow

    g9g24f5yrip4.jpg


    qw1di3j2wlcm.jpg

    - Pourquoi nous as-tu fait venir Vladislaus ? J’ai du travail figure-toi.
    - Désolé de vous faire déplacer mes amis. Je pense qu’il est plus que temps de parler de certaines affaires.
    - Tu ne savais pas en parler à Lucien ce matin ? Je sais qu’il est passé chez toi avec son grand ami Cornélius… Il aurait pu me faire un rapport détaillé.
    - Disons que ces affaires ne les concernent pas directement. Je ne préfère pas les mettre au courant tout de suite.
    - Oh non… Tu en es encore à parler de succession ?
    - Pourquoi tu lui demandes son avis ? Tu sais comment ça a fini la dernière fois.

    21ag7p1dickn.jpg


    867ywm0rrwwx.jpg

    - Ambrosius… si tu ne veux pas rejoindre l’autre côté plus tôt que prévu, je te sommerai de ne rien dire sur mon fichu caractère.
    - Quand je disais que tu avais un côté médium. Je n’ai même pas eu besoin de parler. Tu as deviné tout seul.
    - Tu la vois ma main là…
    - Hmm oui, pourquoi ?
    - Puisque tu es médium, tu dois deviner qu’elle risque de s’abattre sur ta vieille gueule si tu n’apprends pas à la boucler !
    - Les années ne t’ont pas rendu moins susceptible à ce que je vois.
    - J’ai dit quoi !
    - Au fond de toi, tu sais que tu ne le feras pas. Tu m’aimes bien. Tu ne veux juste pas l’avouer.
    - Je peux toujours me contenter de te faire voler à travers la pièce si l’envie m’en prend.
    - Ah… Je préfère encore la gifle dis comme ça.

    b2ywlkj021gb.jpg


    8rj6dy2bmrvk.jpg

    - Antoine, pour une fois dans ta longue vie, je te demanderai d’être raisonnable.
    - Quand est-ce que je n’ai pas été raisonnable Vladislaus ? Dis-moi… Tu as fait pression pour que je laisse le vignoble à mon jumeau, alors que je le méritais autant que lui. J’ai dû déménager aux États-Unis, parce que c’était la seule façon d’arrêter cette guerre stupide entre lui et moi. J’ai dû repartir de zéro au moment où ma femme m’a quitté pour rejoindre l’autre côté… Alors excuse-moi Vladislaus, mais s’il y a un Beaumont qui a été raisonnable, c’est bien moi. J’espère que cette pourriture d’Auguste est mort à l’heure qu’il est.
    - Antoine voyons…
    - De toute façon, si c’était le cas, je le sentirais. C’est mon jumeau. Il doit être comme moi. Une mauvaise herbe qui ne veut pas crever…

    nis1vi4ebxjp.jpg


    hucce4bjd9oe.jpg

    - On dirait que tu deviens de plus en plus sensé en vieillissant. Oh maintenant il fait la tête. Arrête, tu vas avoir encore plus de rides à force de te renfrogner comme ça.
    - Antoine… Tu es trop âgé et tu le sais. Pourquoi ne pas laisser la gestion du groupe et profiter de ta retraite avec ton fils et ton petit-fils.
    - Il serait encore plus sur le dos de Lucien et Jacques tu veux dire.
    - Toi, ta langue bien pendue n’a pas pris sa retraite à ce que je vois. J’ai beau te menacer, tu t’en fiches royalement. Tu continues…
    - J’ai toujours tenu ça de ma mère, paix à son âme. Ne me regarde pas comme ça, tu sais que c’est vrai. Tu es toujours sur leur dos.
    - Bien sûr ! J’ai bâti ce cabinet d’avocat de mes mains, avec la moitié de mon héritage. Si je n’étais pas là, ce serait déjà la faillite.
    - Tu exagères…
    - Bien sûr que non…
    - Et mauvaise foi en plus de ça. J’espère bien que tu seras le seul et unique Beaumont à être aussi imbuvable.
    - Je suis comme ça. Je pensais que vous vous étiez fait une raison depuis le temps. Ce n’est pas à mon vieil âge que je vais changer...

    0nlc49ra5gwt.jpg

    - Je suis curieux de savoir qui de Cornélius ou Lucien tu comptes mettre à ma place.
    - Aucun des deux.
    - Pardon ?
    - Je vois que seul Antoine a réagi. Tu n’es donc pas surpris Ambrosius.
    - Pas le moins du monde.
    - Je ne te suis pas Vladislaus.
    - Tu ne devines donc pas mon ami ?
    - Je me serais attendu à ce que tu proposes la charge aux Faust, mais à aucune des deux familles ? Là, j’avoue que je ne vois pas où tu veux en venir. Pourquoi ne pas choisir Cornélius ? Il est brillant et charismatique. Ça ne me gêne aucunement si cette charge incombe à une autre famille. Les Beaumont ne sont pas les maîtres du monde. J’ai peut-être mauvais caractère, mais pas au point de nier les qualités d’autrui.

    6xxmls1i7dvs.jpg

    - Si je ne me trompe pas dans mes impressions, Vladislaus le trouve trop fourbe.
    - Je suis désolé Ambrosius si ça te froisse.
    - Pas le moins du monde. Ce n’est que la juste réalité. Je sais comment est mon fils.
    - Et Lucien est trop impulsif… Si jamais on devait avoir une réunion avec l’ordre, je sais d’avance que ce serait une catastrophe. Il prend toujours tout au premier degré ou alors, il comprend ce qu’il veut bien comprendre. Résultat : il n’y a personne de capable pour prendre ma suite.

    sqa6zgiousb0.jpg

    - Tu penses à la même chose que moi Ambrosius ?
    - Je vois très bien même. Par contre, je ne suis pas certain qu’Antoine soit prêt à l’entendre.
    - Ne me regardez pas comme ça… Allez-y, ne prenez pas de gant. Avec un peu de chance, l’annonce de Vladislaus me provoquera une crise cardiaque et je pourrai rejoindre de l’autre côté mon épouse morte trop tôt… Depuis le temps que j’attends…
    - Vladislaus ? Je te laisse le soin de lui annoncer ce que tu as en tête. Si c’est moi qui lui dis, je vais voler à travers la pièce.

    cuedgy7cas1x.jpg

    - Antoine, j’aimerais donner la charge aux plus jeunes.
    - Meinhard ou Jacques ? Mais enfin, ce sont des gamins ! Tu es devenu complètement fou ma parole. Tu as besoin d’hiberner, et d’urgence, pour te remettre les idées en place.
    - Finalement, il l’a plutôt bien pris. Tu avais tort d’avoir peur.
    - Les plus jeunes… non mais j’aurai tout entendu. Ces deux gamins n’ont pas l’étoffe d’un chef.
    - Et Jahia et Agnès ?

    3d7x222f7yew.jpg

    - Des femmes à la tête de notre groupe ? Et encore quoi ! Je préfère encore retourner de l’autre côté plutôt que de voir ça !
    - Ce que tu peux être rétrograde. L’une et l’autre ont les qualités pour diriger le groupe.
    - J’ai déjà proposé cette tâche à Jahia, mais elle se trouve trop douce pour s’imposer. J’ai eu beau lui dire qu’il n’y avait aucune forte tête pour lui mettre des bâtons dans les roues, elle est restée sur sa position.
    - Hmm… parce que les fortes têtes ne sont pas encore nés tu veux dire… Ne me regardez pas comme ça. Je dis juste que les futurs garç… euh enfants vont être plutôt rebelles. Bon, oubliez. Faites comme si je n’avais rien dit. Tu peux continuer Vladislaus.
    - Quant à Agnès, ce n’est un secret pour personne qu’elle hait l’ordre et toutes les règles imposées par eux.
    - De toute façon, moi vivant, aucune femme ne me dirigera, je vous le garantis !

    bdyqvoq1778d.jpg

    - Si vous voulez l’avis d’un médium, …
    - Justement, on ne le veut pas...
    - (silence)
    - Oui bon, vas-y…
    - Si vous voulez mon avis de médium, je vous dirais de choisir Jacques.
    - Tu pourrais parler en faveur de ton petit-fils et tu veux mettre le mien ? Jacques n’a pas la carrure ! Il n’a déjà pas la carrure pour être un Beaumont…
    - Et voilà qu’il recommence… Tu es dur avec lui.
    - Pas du tout ! C’est une larve ! Il est mou, toujours la tête dans la lune, à penser à ses pinceaux. En prime, il est romantique cet imbécile ! En deux mots, il est mièvre et pleurnichard.
    - Jacques est sensible, pas pleurnichard.
    - S’il est sensible, c’est un faible, point ! La vie ne fait pas de cadeaux aux gens sensibles.
    - Tu dis n’importe quoi. Au lieu de voir des défauts là où il n’y en a pas, concentre-toi plutôt sur ses qualités. C’est un bon illusionniste, il a une bonne culture magique et il a une espérance de vie supérieure à celle de mon petit-fils.
    - L’âge te fait délirer. Jacques est plus âgé. Et gentillet comme il est, il ne risque pas d’avoir mon espérance de vie.
    - Bien sûr qu’il est plus âgé, mais Meinhard va fusionner un jour avec Méphistophélès. Notre malédiction use notre corps. Meinhard est petit et chétif. Je ne sais pas combien d’années il tiendra, honnêtement.

    x7mhtvy8wib3.jpg

    - Tu me prends de cours Ambrosius. Je voulais choisir Meinhard.
    - Pourquoi ?
    - Il est intelligent, diplomate et avisé. C’est un excellent ritualiste de surcroît. Il a beaucoup à apporter au groupe.
    - Peut-être, mais être un éveillé est un poids pour lui. Lui donner une telle responsabilité ne serait pas lui rendre service. Sans compter que si tu lui donnes cette charge, il aurait encore plus son père sur le dos qu’il ne l’a déjà.
    - Je suis certain que tu pourrais raisonner ton fils.
    - Cornélius, se calmer ? Il a toujours été exigeant et il faudra l’user comme ça. Tout ce que je sais, c’est qu’il ne tient pas ça de moi, ni de Livia.
    - Tu as toujours été laxiste avec lui, voilà le problème. Et ta femme l’a trop couvé… C’est un fils à maman pourri gâté.

    20pxfs7l9lva.jpg

    - Il serait plus juste de dire que c’était un expert en bêtises en tout genre, en couple avec ton fils.
    - Ne me rappelle pas à quel point j’ai honte de ma propre descendance. Lucien m’a fait peur à l’époque. J’ai cru qu’il était amoureux de Cornélius. Ça aurait été la honte suprême pour la famille Beaumont.
    - Arrête de dire n’importe quoi… ça te va mal.
    - Moi vivant, il n’y aura pas de fillette chez les Beaumont, je vous le garantis !
    - (soupir) Antoine. Je crois qu’il faut que je te dise quelque chose…
    - Oh non… Jacques ? Je le savais…
    - Pas du tout… Jacques aime les femmes. C’est juste qu’il veut trouver LA femme. Les autres ne comptent pas. Par contre, arrivé aux arrières-arrières petits enfants de Jacques, je te conseille de te réincarner loin de cette famille. Les mœurs changent.
    - Bon sang… ça me donne envie de pleurer rien que de savoir ça…
    - Mon fils et ma fille aiment les personnes des deux sexes et ça ne m’a jamais posé problème Antoine.
    - Tu veux rire Vladislaus ? Lilith t’a toujours ramené des gendres…
    - Certes, mais Caleb n’a jamais fait de distinction. Quand il aime, il ne fait pas attention si c’est un homme ou une femme. Tant qu’il est heureux, ça me convient aussi.
    - Grand bien t’en fasse Vladislaus… Tu es certainement plus sage que moi, et moi trop rétrograde.

    p73xfk9wvf6x.jpg

    - Écoutez, si je vous ai fait venir, c’est pour une question très simple. Je vous laisse un choix entre les deux propositions. Qui de Meinhard et Jacques doit mener les éveillés ?
    - Je t’ai dit ce que j’en pense et je reste sur ma position. Si j’étais toi, je choisirais Jacques.
    - Antoine ?

    2p3det7krdnr.jpg

    - Tu me demandes de choisir entre la peste et le choléra en gros…
    - …
    - (soupir) ça m’en donne mal à la tête. Faites comme vous voulez. Je m’en lave les mains. Ne venez pas pleurer si ça se passe mal. Je vous aurai prévenu…
    - Écoute Vladislaus, si tu choisis Jacques, ce sera tout bénéfice. Et pour lui, et pour mon petit-fils. Crois-moi. Ce choix finira un jour par les réconcilier tous les deux.

    qrrdo0qusyag.jpg

    - Alors, je crois qu’on est tombé sur un accord. A partir de la prochaine réunion, Jacques deviendra le chef des éveillés.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Mars 2019 à 13:46

    Eh bien, il y a des fichus caractère chez les Beaumont et Antoine autant que les autres. Et donc, si je suis bien, Antoine est l'arrière-grand-père de Charlie ? (peut-être un arbre généalogique un jour ? ^^)

    C'est donc, comme cela que Jacques est devenu le chef... Pas de gaieté de coeur de la part d'Antoine en tout cas. 

    Ambrosius a moins les traits des Faust je trouve par rapport à sa descendance. Et il a l'air plus "sage" aussi... 

    C'est toujours intéressant quand tu reviens dans l'histoire des familles des Eveillés. 

    Que dire de plus si ce n'est que j'adore tes personnages ♥♥♥

      • Mercredi 27 Mars 2019 à 16:06

        L'arbre généalogique des Beaumont est facile ^^ Antoine -> Lucien -> Jacques -> Charlie -> Caroline -> Albane/Lana -> ... et le reste surprise ^^ J'ai jusqu'aux petits enfants d'Albane et je pense que je m'arrêterai peut-être à cette génération pour l'histoire (même si l'histoire n'aura jamais vraiment de fin en soi).  Si j'ai la patience, je ferai un joli arbre généalogique, avec de jolies photos.  Mais pour faire la première partie, je dois lever le voile sur qui est la mère de Caroline :)

        Antoine était très exigeant.  Il a poussé Jacques pour qu'il devienne un bon avocat.  Jacques a été choisi par dépit je dirais, puisque Vladislaus aurait préféré Méni.  Mais voilà... ça ne s'est jamais fait et finalement, Ambrosius n'avait peut-être pas eu tord.  Jacques se révèle être un bon chef, tandis que Méni peut souffler un peu de son côté.

        Ambrosius est très différent des autres Faust oui.  Il est plus calme, plus "sage", plus posé.  Il sait comment parler aux gens sans les froisser, mais ne s'empêche pas pour autant de dire ce qu'il pense.

        Comme ça, vous aurez vu Ambrosius et Antoine au moins une fois.

    2
    Mercredi 27 Mars 2019 à 16:27

    *tousse* Cornélius et Lucien, amoureux ? Qui sait ? Peut-être ont-ils tentés des choses plus jeunes et... oui, j'arrête.

    Nan mais Beaumont et Faust, soit ça s'adore, soit ça se déteste, c'est dingue. Aucune demie-mesure quasiment entre ces deux familles. Mais oui, Ambrosius avait raison de vouloir Jacques comme chef.

    Et je n'ose imaginer les maux de crane de Vladislaus quand il doit gérer les Beaumont et les Faust... Il a dû souvent prendre des aspirines lui...

      • Mercredi 27 Mars 2019 à 17:15

        Héhé, Lucien en couple avec Cornélius.  J'avoue que l'idée est tentante ^^ Ils étaient tellement fusionnels que tout le monde pensait qu'il y avait un truc. Mais oui, il y a de l'amour, mais un type d'amour qui n'inclut pas de rapprochement physique.  Ils aimaient beaucoup trop les femmes chacun pour tester ce que c'était d'être avec un homme. 

        Ambrosius et Antoine ne se détestent pas, mais ne s'aiment pas spécialement non plus.  Là, c'est surtout Antoine qui a un caractère exécrable.  Tout de suite, Charlie paraît plus sympathique :D  Contrairement à son arrière-grand-père, il s'entend plutôt bien avec ses potes, rigole avec eux, etc... faut juste composer avec le sale caractère.  Antoine lui, il est amer, dû à son histoire familiale.  Son jumeau lui faisait la guerre, il a perdu sa femme qu'il aimait, bref rien pour le rendre joyeux ce monsieur.  Il n'a pas connu son père, mort à la guerre.  La maman a fait ce qu'elle pouvait pour s'occuper d'eux vu les circonstances.  Mais au fond, ce n'est pas un homme mauvais.

        Vladislaus doit avoir sacrément mal au crâne oui ^^ Et maintenant des palpitations, avec le côté un peu rock des garçons d'aujourd'hui ^^

    3
    Jeudi 28 Mars 2019 à 19:20

    Ah les Beaumont et leur caractère! 

    Pour le coup s'ils avaient choisi Cornélius, ils seraient bien embêtés par la suite ... je trouve que Jacques est très bien finalement.

     

    C'est dingue comme depuis toujours Vladislaus apèse les tensions entre ces jeunes gens! Il devrait écrire un mémoire ^^  

      • Jeudi 28 Mars 2019 à 20:07

        Si vladislaus devait écrire ses mémoires, il en aurait des choses à dire.

        Vous n'avez pas idée à quel point Vladislaus a eu raison de ne pas choisir Cornélius.  Réponse dans le HS sur Charlie :)  Je ne sais pas si je pourrai le sortir après celui-ci (tout dépend si j'ai toutes les photos qu'il faut ou non). 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :