• Episode 6 : Crise de couple

     

    ÉPISODE 6 : CRISE DE COUPLE

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Depuis cette magnifique déclaration au festival de l'amour, je voyais la vie en rose. Au point d'être comme un poisson dans l'eau à Forgotten Hollow et d'avoir fait copine-copine avec la plante vampire carnivore que mon chéri avait planté sur le terrain. Enfin... valait mieux que ce soit moi qui m'en occupe vu que Albrecht se nourrit inconsciemment en énergie sur les plantes dès qu'il les touche. Ce qui les amène à dépérir très vite. Bref, la vie était belle..

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Non mais qui je crois leurrer là ? Vivre à Forgotten Hollow, je vous jure, c'est uniquement bien quand vous y jouez sur votre ordinateur en faisant vivre vos petits sims. Quand c'est vous qui y êtes, vous vous rendez compte à quel point vous avez torturé vos pauvres petits bouts de pixels. J'étais un monstre ! Je me suis dis que le karma s'était largement chargé de rééquilibrer la balance. Entre Caleb qui me faisait peur avec ses crocs (et pourtant, ce sim est une véritable pépite de gentillesse et de prévenance), la menace du terrible comte Straud (parce que ma version relookée, je peux vous dire qu'elle fiche la trouille quand on la croise...), sans compter les fantômes de la maison. C'était le pompon. Et puis, il a fallu que je rencontre un de mes personnages qui est venu chambouler toutes mes certitudes.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Hey, copine ! Lamé !

    - Hmm ? Oh euh...

    - Tu te souviens de moi quand même.

    - Qui pourrait oublier Queen Latifah.

    - Cache ta joie de me voir...

    - Ce n'est pas ça, c'est que...

    - C'est pour Faust, c'est ça ? Tss, tu crois vraiment que ça me fait quelque chose ? Ce n'est pas comme si j'en avais été amoureuse de toute façon.

    - (chuchote) Ben voyons

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Vu la tête que tu tires, je suis même très heureuse qu'on ne soit jamais sorti ensemble. Je savais qu'il était horrible à vivre.

    - Oh non, Albrecht est très bien. Gentil, prévenant, il fait sa part à la maison, bref tout roule. Faut juste un peu composer avec son côté taquin.

    - Alors, je ne comprends pas...

    - C'est ici, là, ce lieu !

    - Tu n'arrêtes pas de dire que Forgotten Hollow est ta ville préférée du jeu.

    - Oui, elle l'est, mais pas pour y vivre figure-toi. A l'avenir, je n'installerai que des vampires ou des êtres surnaturels ici. Ça fiche les jetons. Al et moi, on a beau avoir des pouvoirs, ça ne me rassure pas pour aut...

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Des pouvoirs tu as dit ?

    - Oui. On a été à Glimmerbr...

    - Dis-moi pas que c'est pas vrai s'il te plaît...

    - Bah si. Pour découvrir la compétence médium, c'était plus rapide pour moi de mettre Al sorcier.

    - Je comprends mieux pourquoi tu aimes Faust à la folie. Tu es aussi dingue que lui. Tu as donné des pouvoirs à Faust !

    - Je ne vois pas le problème...

    - De VRAIS pouvoirs. Qu'il peut utiliser sur tout le monde. Tu n'en as pas donné au gourou du contrôle mental au moins ?

    - Non... C'est vrai ça, faudra que...

    - Nooooon surtout pas ! Tu veux tuer tous les sims de ta partie ? Avec Faust, ça suffira, crois-moi.

    - Al est à moitié gardien. Il ne tuera p... oh oh... oh non...

    - Oh si...

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Je me suis rendue compte que j'avais fait une énorme bêtise. Que ce soit pour vivre dans cette maison hantée alors que j'étais une flipette, mais aussi d'avoir donné à l'idée à Albrecht de devenir sorcier... tout ça pour faciliter la montée d'une compétence. Pour les pouvoirs, j'ai fini par me rassurer. Je savais qu'avec tout mon amour et ma patience, Albrecht ferait toujours en sorte de ne pas exagérer et éviter de faire du mal aux autres sims. Du moins ceux qui étaient bienveillants. Pour les autres... ça allait être difficile de l'empêcher de partir en vendetta et de les punir.

     

    Par contre, pour le reste...

     

    - Ah, cette petite sieste m'a fait le plus grand bien.

    - Hmm...

    - Bah, ça ne va pas ?

    - (se lève)

    - Mais... Mémé ?

    - Ne m'appelle PLUS jamais Mémé.

    - Mais... qu'est-ce que j'ai fait ? Mais... Lamé !

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Bon... Je suis grand, si tu as un truc à me dire, tu sais que tu peux le dire. Je ne vais pas me fâcher.

    - Ah non, ne commence pas à me regarder comme ça.

    - Comme quoi ?

    - Avec l'air innocent que savent prendre les hommes de ta famille. Ton père fait la même !

    - Tu ne vas pas me reprocher d'être son portrait craché quand même ?

    - Je te reproche surtout de m'amadouer pour que je reste dans cette fichue maison.

    - C'est moi qui ai halluciné, ou c'est toi qui est rentrée toute seule ici, de ton plein gré, en pleine nuit ?

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Parce que je n'en peux plus de camper. Je déteste ça.

    - Si tu veux, on peut faire une chambre ici. On n'a pas besoin d'un salon.

    - Ah non !

    - En attendant qu'on puisse déménager, c'est soit ça... soit tu dors dans la tente.

    - Avec ton serpent que tu as caché délibérément ?

    - Euh... je peux t'expliquer...

    - C'est ça oui ! C'est donc ça que tu avais ramené de Glimmerbrook l'autre jour. J'ai dû appeler Caleb en catastrophe pour qu'il me vire cette chose d'ici. Tu sais que j'ai la phobie de ces bestioles.

    - Rho, mais ce n'est qu'une toute petite couleuvre inoffensive.

    - Petite ? Tu as vu sa taille ! Et s'il n'y avait que ça, tu veux qu'on en parle de Tempérance ?

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Vous vous souvenez de l'esprit que Al avait collé quelques temps au bas-astral ? Eh bien, moi je m'en souviens très bien. Après une semaine ou deux, Albrecht avait décidé de la sortir de là, pensant qu'elle aurait compris la leçon. Elle est surtout revenue enragée, parce qu'une semaine ou deux dans le bas-astral équivalent à largement plus de temps que sur terre. Elle était bien décidée à investir cette maison pour se venger. Tout y passait : ampoules qui éclatent, tentures qui bougent, air froid sur la peau, main dans les cheveux quand tu ne t'y attends pas, ... Bref, la totale... comme je l'avais prédit. Comme quoi, moi aussi je peux être une grande médium comme mon chéri.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Albrecht, qui n'a évidemment peur de rien, a décidé de l'ignorer, voire d'en rire. Eh bien moi, je peux vous dire que je ne rigolais pas. Elle me faisait clairement peur, surtout quand elle arrivait à sentir quand j'étais haute en vibration pour m'apparaître comme je peux vous voir vous. Entre Guidry et elle, j'étais servie. Mon petit cœur allait finir par me lâcher.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Tu te rends compte que la dernière fois, son visage est apparu à ça de moi !

    - C'est hyper cool ma petite étoile ! Ça veut dire que ton don évolue.

    - J'ai atteint le point de non-retour Albrecht ! Soit on quitte cette maison très vite, soit je te retourne comme une crêpe avec ma baguette magique ! C'est clair !

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Tss, sois sérieuse un peu. L'autre jour, je t'ai éclatée au sol avec mes pouvoirs.

    - Je peux très bien y arriver !

    - Faudra t'entraîner énormément pour ça...

    - Rhaaaaa !

    - Mais Aïe, ça fait mal ça ! Mais... chérie, tu peux arrêter de me taper s'il te plaît ?

    - Il n'y a pas de chérie qui tienne pour ce soir. Je vais dormir chez Lilith et Caleb !

    - Comment ça chez Caleb ? Je ne suis pas d'accord ! Reviens ici.

    - (claque la porte)

    - Dispute d'amoureux ?  Si je puis me permettre, ...

    - Quoique tu allais dire Guidry, ta gueule...

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Le lendemain, dès la première heure, Al est venu me rechercher chez Caleb, mais j'étais déjà partie faire un tour avec Lilith hors de Forgotten Hollow pour me changer les idées. J'avais pleuré toute la nuit et j'avais un peu honte de revoir mon chéri après lui avoir fait une scène digne de grandes représentations... Avec mon hypersensibilité, j'étais clairement une drama queen qui s'ignorait.

     

    Par contre, ma scène d'hier allait mettre ce pauvre Caleb dans une mauvaise posture.

     

    - (froidement) A ton tour...

    - ça va être vite réglé. Les échecs, ce n'est pas vraiment mon truc.

    - Tu te fous de moi ? T'es assez intelligent pour me battre.

    - Tu aurais dû demander à Dracula si tu voulais du challenge.

    - Lamé ne l'a pas installé dans cette partie.

    - Dommage... j'aurais pu en profiter pour essayer de décrocher une nuit avec lui.

    - Arrête avec ça tu veux ? Il est avec Mina. C'est moche ce que tu fais.

    - Tu veux bien arrêter d'être désagréable gamin.

    - Hey, je ne suis plus un gamin.

    - Tu seras toujours un gamin pour moi avec notre demi-siècle de différence.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Je suis peut-être un gamin, mais moi au moins, je ne pique pas la femme des autres !

    - Dracula est un homme, hétérosexuel qui plus est... Si tu me laissais rêver un peu à l'homme que je n'aurai jamais.

    - (boude) La tromperie c'est moche.

    - Si tu me disais clairement ce que tu me reproches, ça irait plus vite.

    - J'en ai marre que tu t'accapares ma femme !

    - Nous y voilà. Déjà, c'est toi qui accapares Lamé, nuance.

    - Genre !

    - Elle ne voit que par toi. Arrête de flipper comme ça.

    - Tu pourrais très bien me la piquer.

    - Je ne suis pas son genre.

    - Physiquement peut-être, mais tu es ultra gentil et tendre. Lamé, c'est ça dont elle a besoin dans une relation.  Un homme prévenant et posé.

    - Vu que tu lui donnes de la tendresse, je ne vois pas pourquoi elle irait en chercher chez moi.

    - (rumine)

    - Pour ta gouverne, elle était très mal hier. Lilith a eu du mal à lui remonter le moral.

    - Je le sais bien qu'elle était très mal ! Je taf comme un malade pour décrocher le certificat d'enquêteur paranormal, mais Guidry se fait un malin plaisir de ne pas me le donner. A croire qu'il le fait exprès.

    - Et le serpent par contre, tu m'expliques pourquoi ? Ta femme est ophiophobe. Tu as quoi dans le crâne ?

    - C'est que... il était tout mignon avec sa petite tête. Je n'ai pas réfléchi.

    - (soupir) Lamé est mariée avec un gosse...

    - Mais !

    - Tu as raison finalement. Tu aurais dû me la laisser. Je suis adulte moi au moins.

    - T'es un vieux schnock déguisé en bellâtre oui !

    - Si tu veux que Lamé revienne, il faudra bouger de cette maison et très vite.

    - Je cherche déjà un appart' figure-toi. Je fais le tour des annonces avant d'aller en visiter avec elle et la petite.

    - La petite ?

    - Ouais... Lamé et moi, on a croisé une petite fille à San Myshuno. J'ai fait mes recherches et il s'avère qu'elle a été prise en charge par la protection de l'enfance. Elle vit dans un foyer compliqué.

    - Compliqué comme ?

    - Comme Jamal a vécu avec son père.

    - Violence conjugale, je vois... Et la mère de la petite ?

    - Elle est un peu paumée, donc ils comptent placer la gamine. Va savoir où elle va tomber...

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Je ne peux pas te contredire sur tes craintes, vu ce que Lilith et moi avons vécu à l'époque. Sans compter Anastasia à son orphelinat et les nombreux témoignages de gamins placés chez des gens douteux.

    - Je suis désolé.

    - Désolé de ?

    - Je t'ai rappelé tes parents.

    - Mes parents adoptifs me manquent c'est sûr. Ils sont morts d'une horrible façon, mais c'est ainsi. S'ils avaient profité plus de leurs privilèges de noble, ils ne seraient jamais morts de la peste. Leur bonté les a perdu.

    - Tu en veux à tes vrais parents de vous avoir abandonnés ?

    - Du tout. J'ai toujours compris pourquoi ils l'avaient fait. Pour moi, ce n'était pas un abandon, mais un sacrifice. Je sais à quel point ça a été dur pour eux. Par contre, c'est un sujet très sensible pour Lilith. Évite d'en reparler devant elle s'il te plaît.

    - Comme c'est un sujet sensible pour ta fille adoptive ?

    - J'essaie de rattraper mes erreurs avec Myria et Lorenz.

    - Tu t'en sors très bien.

    - Mouais... je suis comme Charlie. Moi et les gamins, ça fait deux. J'ai toujours peur de mal m'y prendre. Al ?

    - Ouais ?

    - Écoute mon conseil et vire vite de Forgotten Hollow. Ce n'est pas un endroit pour une humaine, qu'elle ait des pouvoirs ou non.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Al avait médité sur le conseil de son ami et il m'avait emmenée quelques jours à San Myshuno. On aurait très bien pu s'inviter chez Charlie, mais Al avait préféré utiliser le peu d'argent de côté qu'il avait pour qu'on aille dormir à l'hôtel. Je lui avais pourtant assuré que ce n'était pas nécessaire et que je ne lui en voulais pas du tout. En bonne naïve que j'étais, je pensais qu'il voulait me faire plaisir, ignorant tout des démarches qu'Albrecht faisait dans mon dos pour un appart' et pour devenir famille d'accueil pour la petite Corinna.

     

    - ça te dit qu'on mange ici ce midi ?

    - Tu es certain qu'on peut se le permettre ?

    - Mais oui. De toute façon, tu ne peux pas cuisiner à l'hôtel.

    - Pas faux...

    - C'est agréable d'être en ville.

    - Dis celui qui a vécu toute sa jeunesse dans la bourgade de Windenburg

    - Je me sens bien partout. Je n'ai pas de préférence pour la ville ou la campagne. Tant que je m'amuse.

    - Je préfère clairement la ville. Avoir tout à portée, je trouve ça mieux. Les kilomètres en voiture, non merci. Ça me gonfle.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Tu as déjà une idée où tu voudrais qu'on loue une fois que j'aurai mon certificat d'enquêteur ?

    - Je ne sais pas. J'aime la ville, mais Windenburg me plairait bien. On a tout ce qu'il faut et la ville est jolie. Puis, comme ça, tu serais près de ton père.

    - Ouais, on va attendre un peu avant de me rapprocher de p'pa. Sinon, tu vas le voir débarquer tous les jours à la maison.

    - De toute façon, pour déménager, encore faudrait-il que tu l'aies un jour ce certificat.

    - Tss... dis tout de suite que je suis nul comme médium.

    - J'aime te taquiner.

    - Hmm... sinon, ça te dérange que je te laisse un peu cet après-midi ? J'ai donné rendez-vous à quelqu'un.

    - Monsieur Faust me ferait des infidélités ?

    - Avec une gamine de 7 ans ? Sois sérieuse un peu. Si j'étais aussi cringe, divorce direct et colle-moi en prison s'te plaît.

    - Donc, tu as réussi à avoir contact avec la petite fille qu'on a croisé l'autre fois.

    - Disons que j'ai mené mon enquête.

    - C'est policier ou détective que tu devrais être, pas enquêteur paranormal.

    - Tss, hors de question de me voir avec cet horrible uniforme bleu.

    - Je suis certaine que ça t'irait très bien.

    - Uniquement si je porte un costard comme dans les polars. ça c'est la grande classe.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    En attendant, c'est son costume de sportif que mon veilleur a mis pour passer l'après-midi avec la petite. En fait, il n'était pas certain à 100% de tomber sur Corinna mais l'Univers lui a finalement été favorable. La petite avait très certainement réussi à fausser compagnie à la protection de l'enfance pour venir seule en ville. Al a profité de l'occasion pour l'inviter innocemment à une partie de basket avant de la ramener là où elle devrait être pour sa sécurité. Il aurait été totalement irresponsable de laisser une petite de cet âge seule en ville, proie facile si une personne malveillante venait à passer par là.

     

    - Et hop, tu tentes de feinter l'adversaire, comme ça.

    - Waw, tu es doué au basket.

    - Je me débrouille. Mon ami Jamal est plus doué que moi. Mon truc, c'est l'escalade.

    - Tu grimpes partout comme Spiderman ?

    - Si seulement. Ce serait tellement cool. Un jour, je grimperai le mont Komorebi avec mes amis.

    - Je pourrai venir ?

    - Mets déjà un ballon dans le panier avant de tenter les sports extrêmes.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Si je réussis, je pourrai venir ?

    - Si tu réussis, je t'offre une glace avant de te ramener là où tu devrais être surtout.

    - Mais...

    - J'ai mené ma petite enquête. C'est dangereux d'être dehors seule en ville. Tu sais qu'il y a des détraqués dehors ? Je pourrais être un détraqué.

    - Pff, mais non. Ça se voit tout de suite que tu es gentil.

    - (chuchote) si tu savais...

    - (triste) je n'ai pas envie d'y retourner

    - Je sais que c'est difficile, mais ils font ça pour ton bien. Je ferai mon possible pour que tu viennes en accueil chez nous. Ta maman pourra venir te voir si elle veut.

    - Ta copine ne sera jamais d'accord.

    - Pourquoi ?

    - Bah, elle ne dit pas grand-chose. Je pense pas qu'elle m'aimera.

    - Elle est comme ça quand elle ne connaît pas les gens. Mais je t'assure qu'elle est sympa et très drôle une fois qu'on la connaît super bien. Bon, tu me le mets ce panier ?

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Oui, j'ai réussi ! Tu as vu ?

    - Bravo Riko.

    - (fait la moue) Hmm...

    - Tu n'as pas l'air contente. C'est quoi le problème ?

    - Je n'arrive pas à mettre les mains comme toi avant de le lancer.

    - Ça viendra, t'inquiète. Tu es encore petite.

    - Je suis très grande ! J'ai 7 ans quand même !

    - Oh oui... Assez grande pour avoir droit à une glace.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Avant que tu me ramènes, on peut encore faire quelques paniers ?

    - Riko...

    - Allez, s'il te plaît. Il est tôt encore.

    - (soupir) Si tu veux.

    - Tu sais, je suis contente que tu m'appelles par mon surnom. Je n'aime pas mon prénom. Tu as un surnom toi ?

    - J'en ai même plusieurs... Ceux qui m'aiment bien m'appellent Al.

    - Et pour les autres ?

    - Ceux que j'énerve ou qui me haïssent m'appelle Faust.

    - C'est stylé pourtant !

    - Je suis bien d'accord.

     

    Episode 6 : Tempérance

     

    - Oh... c'est quoi ça ?

    - On dirait qu'il neige, c'est trop joli.

    - En automne, je trouve ça étrange quand même. Oh, voilà qui est intéressant.

    - Qu'il neige en automne ?

    - Non... Là-bas, je vois qu'il y a un appartement à louer.

    - Tu veux déménager ?

    - C'est en projet. Pour l'instant, on habite une maison hantée.

    - (rire) Les fantômes, c'est comme les vampires. Ça n'existe pas.

    - Tu serais surprise... Allez, on file se mettre à l'abri. Je vais appeler l'agence de location pendant que tu manges ta glace. Je suis certain que Lamé appréciera la surprise si j'arrive à décrocher une visite.

     

    (A suivre)

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mars à 13:09

    Excellent!  Je me suis régalée :D  
    Alalala, un petit cœur taquin sur pattes, Al chou ♥♥

      • Lundi 15 Mars à 21:10

        Je dirais même un grand cœur taquin ailé ^^  C'est un personnage sympa à écrire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :